Voici le rapport d'évaluation de l'accord de pêche marocain
Article image
En juin 2011, WSRW - avec d'autres organisations – a adressé une première demande à la Commission Européenne, pour que le rapport de l'évaluation indépendante de l'accord de partenariat dans le domaine de la pêche UE-Maroc fasse partie du domaine public. La Commission vient d’accepter de publier le rapport. Lisez-le ici.
Publié 05 mars 2012


Le rapport d'évaluation ex-ante du cabinet de conseil Océanic Développement fournit une analyse indépendante du précèdent accord de pêche UE-Maroc : il a examiné la mise en œuvre de l'accord entre 2007 et 2010.

En 2011, lorsque la Commission européenne a proposé d'étendre le précédent accord de pêche avec le Maroc pour une période de 12 mois, ce document très pertinent n'a pas été rendu public. Les parlementaires européens eux-mêmes n’y ont eu qu'un accès très limité.

Le rapport publié aujourd'hui montre que l'accord était clairement discutable au niveau financier et de destruction écologique: il conclut que l'accord était de loin le pire de tous les accords bilatéraux en cours en termes coûts-avantages pour l'Union. Au lieu de faire des profits comme le font les autres accords similaires de l'UE, le chiffre d'affaires de l’accord de pêche était inférieur d'environ 6 millions d'euros par an à l'investissement de 36,1 millions. (Voir page 93)

Pêcheurs de l'UE ont sorti près de 44 000 tonnes de poissons par an, soit 5 pour cent des captures totales du Maroc et un fragment des 13 millions de tonnes de la consommation de l'Europe. "La contribution de la flotte ... en répondre aux besoins du marché européen est ... plutôt marginale», indique le rapport. (Voir page 91)

En outre, le rapport d'évaluation a souligné que la poursuite de la pêche de l'UE porterait atteinte à des stocks de poissons de la région, qui ont déjà été exploités et en partie surexploités par les pêcheurs locaux. (Voir page 96)

Le 14 décembre 2011, le Parlement Européen a mis fin à la pêche UE-Maroc - principalement en raison des inquiétudes sur la violation du droit international, puisque la plupart des pêches faites sous le contrat ont eu lieu dans les eaux au large de Sahara Occidental occupé. Néanmoins, la Commission européenne tente actuellement de négocier un nouvel accord de pêche avec le Maroc, sans même mentionner la question controversée du Sahara Occidental.

Lire ici l'évaluation de l’accord de pêche UE-Maroc litigieux.

Lire la lettre-conjointe (initiative TransparentSea et Client Earth), le juin 2011 demandant des informations sur les accords de pêche.

Actualités

La recherche financée par l'UE de retour au Sahara Occidental

Un navire marocain de recherches maritimes sujettes à controverse et financées par l'Union Européenne, est à nouveau en opération dans les eaux du Sahara Occidental occupé.

26 mai 2021

Le soutien de l'UE au Maroc pour la pêche va majoritairement au Sahara Occidental occupé

La majeure partie du soutien financier de l'UE au Maroc au titre de l'accord de pêche UE-Maroc a été dépensée sur des terres occupées, révèle un nouveau rapport gouvernemental

25 février 2021

Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées

Avant de voter sur le nouvel accord de pêche UE-Maroc en 2018, étendu au Sahara Occidental occupé, plusieurs États membres de l'UE ont demandé un avis juridique qui déterminerait leur vote. WSRW publie aujourd'hui cet avis juridique influent, qui semble manquer complètement la balle.
08 mars 2020

Hans Corell critique la pêche de l'UE au Sahara Occidental

M. Hans Corell, ancien conseiller juridique auprès du conseil de sécurité des Nations Unies, commente les activités de pêche de l'UE au Sahara Occidental.

05 décembre 2019