TOTAL ne veut plus parler des Sahraouis
TOTAL ne donne toujours pas de réponse sur ses options futures, ni sur la consultation des parties prenantes. Selon la compagnie, répondre serait de la politique.
Publié 07 June 13


Le courrier ci-dessous a été envoyé par TOTAL à WSRW le 14 mai 2013. C'est la réponse de TOTAL à nos préoccupations concernant l’absence de demandes de consentement des Sahraouis et leurs projets au Sahara Occidental.

Voir ici les autres correspondances entre WSRW et TOTAL.




Nous vous remercions de votre courrier du 11 avril et votre avis de lecture de notre communiqué publié le 14 décembre 2012 dans " Business and Human rights ".

En ce qui concerne les autres questions, elles dépassent notre domaine : TOTAL, en tant que compagnie d'énergie, ne se juge pas légitime d'avoir des points de vue sur des sujets politiques ou diplomatiques qui appartiennent à l'Organisation des Nations Unies et qui sont encore débattus au sein des institutions internationales compétentes.

Au contraire, notre position est de respecter le cadre juridique international existant, tandis que nous exerçons notre diligence pour avoir la meilleure évaluation de l'environnement de nos activités, et il n'est pas à notre portée, ni de nos compétences d’anticiper, d’encadrer ou dicter la solution qui devrait finalement être choisie.

Vous comprendrez donc ma réserve à répondre davantage à vos questions.

Actualités

Total a payé près de 4 millions à l'occupant pour un bloc pétrolier

La société française Total a versé au gouvernement marocain près de 4 millions de dollars US pour le permis d'exploration Anzarane au large du Sahara Occidental, sous occupation illégale.

08 October 19

Total déclare officiellement quitter le Sahara Occidental

"Le contrat n'a pas été prolongé en décembre 2015», écrit la société sur le site Web. Il a également confirmé n'avoir "aucun projet" pour revenir sur le territoire, qui se trouve dans la partie du Sahara occidental sous occupation marocaine.
24 June 16

Un investisseur norvégien exclut Total cause implication au Sahara

La compagnie d'assurance norvégienne Storebrand a mis à l'index les compagnies de phosphate et de pétrole impliquées au Sahara Occidental occupé. Parmi elles, la compagnie française Total, maintenant de retour dans le froid après s'être retirée du territoire.
27 March 16

Total a quitté le Sahara Occidental occupé

La compagnie pétrolière multinationale française a annoncé qu'elle ne poursuivait pas ses prospections pétrolières au Sahara Occidental. "Une autre bonne nouvelle pour le peuple sahraoui. Nous exhortons les compagnies pétrolières restantes à emboîter le pas", a déclaré WSRW.

22 December 15