General Electric sort de l’appel d’offre litigieux
Article image

La compagnie américaine General Electric a communiqué à WSRW qu'elle ne participe plus à l'appel d'offre pour la construction de deux parcs éoliens au Sahara Occidental occupé.

Publié 06 juillet 2013

"Après avoir vérifié avec nos collègues, nous avons déterminé que GE ne participe pas à l'appel d'offres qui est l'objet de votre e-mail", a déclaré le bureau du médiateur de l'entreprise GE au nom de son conseil d'administration.

La déclaration d'hier soir est une réponse à une lettre envoyée par WSRW à l'entreprise plus tôt dans la journée. La lettre exprimait les préoccupations de l'organisation quant à la participation de GE à un appel d'offres du gouvernement marocain pour la construction de cinq parcs éoliens - dont deux ne se trouvent pas au Maroc, mais dans le territoire occupé du Sahara Occidental, à El Aaiun et à Boujdour.

Avec le retrait de GE, il reste maintenant 15 entreprises qui se disputent pour remporter l'offre. WSRW a les 2 et 3 juillet 2013, contacté chacun d'eux, leur demandant de s'abstenir de construire des infrastructures dans les territoires occupés.
 

Actualités

AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental

Pour la quatrième année consécutive, Siemens la compagnie d'ingénierie allemande ne répond pas lors de son assemblée générale annuelle de son obtention du consentement du peuple du Sahara Occidental pour opérer sur ses terres.

12 février 2020

Siemens en AG ne répond pas à la question du Sahara Occidental

Pourquoi n'avez-vous pas demandé la permission à mon peuple ? a demandé un réfugiée sahraouie lors de l'AG annuelle de Siemens. L'entreprise ne répond pas aux questions sur les terres occupés.
02 février 2018

Siemens : fournisseur des éoliennes du roi du Maroc au Sahara

WSRW a de nouveau demandé à Siemens de clarifier comment l'entreprise a obtenu l'autorisation du peuple du Sahara Occidental pour son implication dans presque tous les projets d'énergie éolienne du Maroc dans le territoire occupé.

16 décembre 2017

L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%

D'autres fermes éoliennes sont prévues au Sahara Occidental occupé, et toutes sont dans le portefeuille de la compagnie du monarque marocain NAREVA.
03 novembre 2017