General Electric sort de l’appel d’offre litigieux
Article image
La compagnie américaine General Electric a communiqué à WSRW qu'elle ne participe plus à l'appel d'offre pour la construction de deux parcs éoliens au Sahara Occidental occupé.
Publié 06 July 13


"Après avoir vérifié avec nos collègues, nous avons déterminé que GE ne participe pas à l'appel d'offres qui est l'objet de votre e-mail", a déclaré le bureau du médiateur de l'entreprise GE au nom de son conseil d'administration.

La déclaration d'hier soir est une réponse à une lettre envoyée par WSRW à l'entreprise plus tôt dans la journée. La lettre exprimait les préoccupations de l'organisation quant à la participation de GE à un appel d'offres du gouvernement marocain pour la construction de cinq parcs éoliens - dont deux ne se trouvent pas au Maroc, mais dans le territoire occupé du Sahara Occidental, à El Aaiun et à Boujdour.

Avec le retrait de GE, il reste maintenant 15 entreprises qui se disputent pour remporter l'offre. WSRW a les 2 et 3 juillet 2013, contacté chacun d'eux, leur demandant de s'abstenir de construire des infrastructures dans les territoires occupés.
Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

06 July 13

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

06 July 13

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

06 July 13

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

06 July 13