Impact Fertilizers stoppe les importations de phosphate du Sahara
Article image

L’entreprise de fertilisants Impact, basée en Tasmanie, a cessé ses importations de phosphates du Sahara Occidental.

Publié 21 October 13

M .Jim Mole, président directeur général (PDG/CEO) de Impact Fertilisers a écrit le 21 octobre à AWSA, l’Association australienne pour le Sahara Occidental, pour annoncer que :« à ce jour Impact Fertilisers n’a plus commercialisé de minerai de phosphate en provenance du Sahara Occidental depuis une longue période … En outre nous n’avons actuellement pas l’intention de commercialiser le produit de cette région dans le futur. »

Western Sahara Resource Watch a suivi les importations de Impact durant des années. Voir la vidéo à droite.

L’Association australienne pour le Sahara Occidental, AWSA, salue la décision de Impact Fertilisers de cesser l’importation de phosphates depuis les territoires occupés du Sahara Occidental.

Le 30 septembre de cette année le fond de pension du gouvernement suédois avait exclu de son portefeuille un autre importateur de phosphates australien, Incitec Pivot Ltd, en raison de sa commercialisation de phosphates du Sahara Occidental.


 

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

21 October 13

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

21 October 13

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

21 October 13

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

21 October 13