Une autre compagnie canadienne importe du Sahara Occidental occupé
Article image
Agrium Inc, une agro-entreprise canadienne, attend son premier chargement de phosphate du Sahara Occidental occupé d'ici la fin du mois. L'affaire a attiré l'attention des médias au Canada, qui ont affirmé que «ce pourrait être la première importation d’un minerai de conflit arrivant directement au Canada depuis l'époque de l'apartheid en Afrique du Sud ».
Publié 24 October 13


Photo: Neptune Bulk Terminals à Vancouver où la première cargaison de phosphate du Sahara Occidental occupé au Canada devrait arriver le 24 octobre 2013.

Le 24 octobre, le vraquier Ultra Bellambi devrait arriver à Vancouver. Le cargo transporte 60.000 tonnes de phosphate des mines de Bou Craa au Sahara Occidental. La cargaison vaut près de 10 millions de dollars. Cet argent néanmoins ne reviendra pas au peuple sahraoui du Sahara Occidental – le seul peuple originaire du territoire - mais au régime marocain qui occupe une grande partie de leur pays depuis 1975.

La roche de phosphate a été acheté par Agrium Inc de Calgary, aux termes d'un accord conclu plus tôt cette année avec Compagnie nationale marocaine l’Office Chérifien des Phosphates (OCP). Agrium a confirmé au journal canadien The Tyee qu'il importera un million de tonnes chaque année jusqu'en 2020, et qu'une partie des importations proviendra du Sahara Occidental.

Western Sahara Resource Watch a contacté Agrium Inc en avril de cette année, demandant à l'entreprise de s'abstenir d'importer des mines de Bou Craa au Sahara Occidental par leur contrat avec l'OCP.

Agrium a répondu que « sur les questions liées aux revendications territoriales contestées, Agrium se réfère à l'orientation des gouvernements canadien et américain avant de conclure tout accord qui pourrait être lié au territoire. L'accord de Agrium avec l'OCP est conforme aux législations douanière et commerciale de ces juridictions ».

WSRW a envoyé le 16 octobre une autre lettre à la société, pour dénoncer les importations et demander de rendre publiques les évaluations juridiques cités.

Un avis juridique de l'ONU sur l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental énonce tout à fait clairement que cette activité est illégale si elle n'est pas effectué en conformité avec la volonté et pour les intérêts du peuple du territoire - le Sahraouis. Ces derniers ont déclaré sans équivoque qu'ils ne consentaient pas aux importations d'Agrium, par un courrier de leur représentation politique du Front Polisario à l'entreprise.

The Tyee cite Peter Chapman , directeur exécutif de l’organisation conseil de l'actionnaire SHARE : «Si ce n'est pas possible d'acheter du phosphate du Sahara Occidental de façon compatible avec le droit international, alors ce devrait être un sujet de préoccupation pour les investisseurs institutionnels, en particulier les investisseurs qui croient que le droit est important pour la santé à long terme des marchés de capitaux " .

Les fonds de pension du gouvernement suédois ont annoncé en septembre qu'ils avaient décidé d'exclure compagnie canadienne PotashCorp pour leurs importations de phosphate du Sahara Occidental. En 2010, le fonds de pension norvégien a également décidé de se désinvestir de la société parce qu'ils considéraient ces importations «manifestement contraire à l'éthique. "

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

24 October 13

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

24 October 13

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

24 October 13

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

24 October 13