Décision ajournée
Article image
Les États membres de l'UE ne sont pas parvenus aujourd'hui à une décision sur le protocole de pêche UE-Maroc. Le vote est reporté de quelques jours.
Publié 30 October 13


Pour des raisons de procédure, le vote est repoussé à la prochaine réunion du COREPER, en début de semaine prochaine .

Bien qu'il n'y ait pas eu de discussion sur le contenu de la proposition de protocole, les États membres ne semblent pas unanimes dans leur jugement sur le texte. La Suède et le Danemark ont clairement exprimé leur opposition, alors qu'un groupe dirigé par le bénéficiaire principal de ce protocole, l’Espagne, est ostensiblement favorable à l'accord. Plusieurs pays sont dits hésitants.

Le très critiqué protocole offre à l'UE quatre années d’accès aux eaux que le Maroc considère comme relevant de sa souveraineté. En contradiction avec les opinions du reste du monde, la propre interprétation marocaine de sa souveraineté inclut le Sahara Occidental - une vaste étendue de terre qu'il occupe largement depuis 1975. Le peuple sahraoui, les habitants originaires du territoire n'ont été entendus ni par l'UE ni par le Maroc, en dépit de leurs protestations continuelles contre la pêche de l'UE dans leurs eaux occupées.

Un avis juridique de l'ONU de 2002 qualifie ces activités d’illégales en cas d'impossibilité de respecter la volonté et les intérêts du peuple sahraoui.

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

30 October 13

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

30 October 13

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

30 October 13

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

30 October 13