Rapport sahraoui sur le pillage des poissons du Sahara Occidental
Article image
L’Observatoire Sahraoui des Ressources Naturelles - le groupe de Sahraouis qui enquête sur le pillage de leur pays - a publié le 26 novembre le rapport : «Un peuple pauvre dans un pays riche».
Publié 27 novembre 2013


L’Observatoire Sahraoui des ressources naturelles (SNRW) a publié le 26 novembre son premier rapport. Le rapport, intitulé «Sahraouis : un peuple pauvre dans un pays riche», se penche sur la pêche au Sahara Occidental. Le rapport dans sa version complète est disponible uniquement en arabe.

Cependant, le groupe a également publié un résumé du même rapport en anglais (2 Mb).

Le rapport éclaire différents aspects, des faits et des statistiques disponibles sur les ressources de pêche au Sahara Occidental, l'ampleur de l'exploitation, du pillage et des graves destructions du système écologique dans les eaux sahraouies.

Le rapport présente les données et informations utiles sur la nature de la richesse maritime sahraouie, les espèces ciblées par l'industrie de la pêche étrangère, et l’importante invasion de pêcheurs marocains sur le territoire, où plus de 40 villages de pêcheurs ont été construits dans les deux dernières décennies, selon le rapport.

Le rapport appelle «tous les États et les compagnies étrangères à s'abstenir d'importer les produits sahraouis ou d’investir dans le Sahara Occidental occupé parce que ces activités sont en violation du droit international, encouragent et nourrissent la colonisation».

Il appelle en particulier « les membres du Parlement européen à ne pas voter en faveur de l'accord de pêche UE-Maroc, parce que les mêmes raisons qui ont conduit à l'annulation de l'accord précédent sont toujours présents ».

Il estime qu’«il est nécessaire que l'ONU assume ses responsabilités légales envers la protection des ressources sahraouies comme elle l'a fait dans des cas similaires au Timor oriental et en Namibie. »

Actualités

Croissance rapide des huîtres en zone de conflit

La moitié des exportateurs marocains de coquillages agréés à l'exportation vers l'UE sont en fait situés au Sahara Occidental occupé.

10 janvier 2024

L'une des côtes les plus riches du monde

Les stocks halieutiques du Sahara Occidental occupé ne suscitent pas seulement l'intérêt de la flotte marocaine : d'autres étrangers pêchent également dans les eaux occupées via des accords passés avec des homologues marocains. Le long du littoral du Sahara Occidental,s’est installée une industrie de transformation.

11 mai 2023

La Commission européenne envisage un nouvel accord de pêche avec le Maroc - sans attendre l'arrêt de la Cour

Sans attendre la décision finale de la Cour de Justice de l'UE, la Commission européenne a apparemment commencé à préparer le cadre de nouvelles possibilité de pêche pour sa flotte dans les eaux au large du Sahara Occidental occupé.

13 janvier 2023

La Turquie continue d'importer massivement de la farine de poisson

En 2021, les exportations controversées de farine de poisson du Sahara Occidental occupé vers la Turquie valait environ 64 millions de dollars.

28 avril 2022