Une délégation américano-canadienne expulsée du Sahara Occidental
Article image
Une canadienne et un Américain ont été expulsés aujourd'hui du Sahara Occidental occupé. Les deux voulaient interviewer les Sahraouis sur l'exploitation américano-canadienne des ressources naturelles du territoire.
Publié 17 janvier 2016


Photo ci-dessus : prise au check point de la police au moment où T. Espey et M. Foster étaient retenus à l'intérieur.

fosterespey_350.jpgLa citoyenne canadienne Tess Espey et le citoyen américain Michael Foster se sont rendus ce matin au Sahara Occidental pour interviewer les Sahraouis sur l'exploitation des ressources naturelles de leur territoire.

Le Canada est, de loin, un importateur clé des phosphates du Sahara Occidental. Tess Espey est de Vancouver, le port qui reçoit la plus grande part des phosphates du Sahara Occidental. L'importateur local est Agrium, une entreprise de production d'engrais.

La délégation a pris le bus de Marrakech la nuit dernière, et est arrivé au check point d'El Aaiun à 11 heures ce matin, le 17 janvier.

La police a dit qu'elle doutait que Tess Espey et Michael Foster soient arrivés à El Aauin pour faire du tourisme. Autour de 13 heures, ils ont été déportés dans un taxi avec d'autres étrangers.

5 autres délégations étrangères ont aujourd'hui été chassés des territoires occupés, dont des personnes en provenance de Norvège, de Pologne et des Pays-Bas.

"C'était tout à fait infaisable. A ce stade, nous ne pouvions rien faire pour entrer dans la ville. Nos raisons sont tout à fait légitimes, mais il n'y avait aucun moyen que nous passions pour entrer", a déclaré M. Foster à Western Sahara Resource Watch.

"Je pense qu'il est embarrassant que les entreprises canadiennes jouent un rôle central dans l'exploration des ressources du Sahara Occidental. Elles doivent cesser. C'est injuste, et étaye les violations des droits humains. C'est contre toutes les valeurs morales que le Canada tente de promouvoir sur la scène mondiale", a déclaré Tess Espey.

Durant les dernières semaines les Sahraouis chômeurs ont manifesté quotidiennement dans les territoires occupés.
Actualités

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 avril 2019

Nutrien garde des liens avec le Sahara Occidental via la Chine

Nutrien - jusqu'à présent le plus gros importateur de minerai de phosphate du Sahara Occidental - a cessé ses activités. Mais qu'en est-il des sociétés cotées en bourse Sinofert Holdings dans lesquelles elles sont le deuxième plus gros propriétaire ?

30 janvier 2019

Les litigieuses importations US du Sahara Occidental c'est fini

Une décision historique a été prise. Les exportations à grande échelle de phosphates de conflit du Sahara Occidental occupé vers les États-Unis s’arrêteront cette année.

18 septembre 2018