Une nouvelle étude Kosmos sur le potentiel pétrolier près de Dakhla ?
Article image
Au cours des 24 heures précédant le 26 octobre, WSRW a observé une reprise de l'exploration des fonds marins au nord de Dakhla, dans le bloc exploité par la compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy en collaboration avec l'écossais Cairn Energy.
Publié 30 octobre 2017


WSRW a repéré le navire de reconnaissance, le Dongfang Kantan n ° 1, et son navire de garde, le Jan van Gent, sur des voies de navigation qui ne peuvent être utilisées que pour l'identification du réservoir pétrolier. L'activité se déroule à proximité du site du puits Gargaa, où Kosmos a mené la toute première opération de forage pétrolier de l'histoire du Sahara Occidental occupé. Cliquez sur la photo pour une plus grande capture d'écran des trajets du Dongfang Kantan No 1.

Le précédent programme d'étude sismique de Kosmos et de Cairn, au large du Sahara Occidental occupé, a eu lieu de février à la mi-avril de cette année.

En mai 2017, Kosmos Energy s'est inscrite à la Bourse de Londres, mais ce faisant, elle a publié un prospectus très polémique. Toutes les références au risque juridique et politique dans l'exploitation d'une licence délivrée par une puissance occupante pour un territoire qui n'est pas le sien sont supprimées. Voyez ici le prospectus 2017. À titre de comparaison, lorsque Kosmos s'est inscrite à la Bourse de New York en 2011, une section importante a été consacrée à la description du conflit au Sahara Occidental. Voyez ici le prospectus de Kosmos 2011.

La suppression de ces informations clés auprès des futurs investisseurs intervient au moment particulier,
Alouat proteste contre Kosmos - et reçoit des coup de lame de rasoir
aluat.jpg
Le directeur d'une institution pour handicapés au Sahara Occidental a été attaqué par la police alors qu'il sortait dans la rue avec cette affiche.
Lire la suite
moins d'un an après que le mouvement de libération nationale du Sahara Occidental, reconnu par les Nations unies, ait défié avec succès devant les tribunaux internationaux et nationaux les accords marocains et l'implication des entreprises privées. À ce jour, 178 jours se sont écoulés depuis que le navire NM Cherry Blossom a été arrêté par un port sud-africain.

Pour le bloc Boujdour Maritime, Kosmos Energy opère sous une licence pétrolière accordé par l'ONHYM (Office National des Hydrocarbures et des Mines) - la compagnie pétrolière nationale marocaine. Le bloc est situé au large de la côte du Sahara Occidental, à l'ouest de la ville de Boujdour, et sa superficie est de 29 740,70 km².

En octobre 2013, Kosmos Energy a signé un accord de coopération avec Capricorn Exploration & Development Company Ltd, une filiale à 100% de la société pétrolière écossaise Cairn Energy PLC. En vertu de l'accord, Cairn a obtenu une participation de 20% dans le bloc, réduisant la participation de Kosmos à 55%. Les 25% restants seraient détenus par ONHYM. À cette époque, Kosmos a également annoncé avoir identifié trois potentiels dont le plus grand appelé Gargaa est dans les eaux à une profondeur de 2135 mètres. L'exploration actuelle se déroule près du site de Gargaa.

C'est l'octroi par le Maroc du bloc de Boujdour à Kerr-McGee - qui opérait le bloc avant la prise de Kosmos - qui a incité le Conseil de sécurité de l'ONU à charger son service juridique d'évaluer la légalité de tels accords. L'avis juridique de l'ONU de 2002 qui en a résulté considérait l'exploration et l'exploitation au Sahara Occidental comme une violation du droit international si une telle activité n'était pas conforme aux souhaits et aux intérêts du peuple sahraoui.

En savoir plus sur les activités de Kosmos Energy au Sahara Occidental dans notre briefing "Forage de cowboys sur les terres occupées".

Le Maroc maintient le Sahara Occidental sous occupation militaire illégale et empêche le processus d'autodétermination de se conclure. Kosmos a des intérêts au Sahara Occidental depuis 2004, et n'a jamais demandé le consentement de la population du territoire alors que cela est requis.

2017.10.25_dongfang_kantan_no._1_610.jpg
Actualités

Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara

Kosmos Energy a décidé de garder son site web de promotion de sa recherche pétrolière au Sahara Occidental - même après avoir quitté le territoire.

10 mars 2018

Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy

Est-ce que Kosmos Energy entreprend une dernière étude sur le permis de Boujdour Maritime avant de faire ses adieux au Sahara Occidental occupé ? Ou a une entreprise inconnue a-t-elle pris en charge la licence ? La semaine dernière, les relevés pétroliers des fonds marins ont débuté à l'endroit où Kosmos a foré en 2014.

09 février 2018

Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental

17 années d'implication d'une compagnie privée américaine d'exploration du potentiel pétrolier du Sahara Occidental ont pris fin.

09 février 2018

L'étude pétrolière Kosmos/Cairn dans les eaux occupées est terminée

Le programme d'étude sismique de Kosmos Energy et de Cairn Energy situé au large du Sahara occidental s'est terminé le 12 avril.
24 avril 2017