Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental
Article image

La compagnie américaine Innophos admet dans son dernier rapport annuel l'achat du minerai conflictuel à travers PotashCorp.
 

Publié 03 mars 2018

Western Sahara Resource Watch, dans son précédent rapport annuel sur le commerce mondial des phosphates du Sahara Occidental, P pour Pillage 2016, a indiqué qu'il était probable que la compagnie américaine Innophos Holdings ait été un acheteur clé de phosphates provenant du Sahara Occidental.

Les achats n'ont pas été effectués directement auprès de l'exportateur marocain au Sahara Occidental, mais auprès de la compagnie d'importation de fertilisants PotashCorp (aujourd'hui Nutrien).

Ce majeur importateur a une usine directement à l'intérieur d'Innophos à Geismar, en Louisiane. WSRW a écrit l'année dernière qu'un pipeline reliait les deux usines, transportant les dérivés de phosphate de PotashCorp à Innophos. Voir l'emplacement des deux usines sur Google.

WSRW constate maintenant que le rôle d'Innophos a été confirmé dans le dernier rapport annuel d'Innophos Holdings :

"Nous sommes également soumis à des risques découlant des conditions sociales et politiques locales dans les juridictions d'où provient le minerai de phosphate qui soutient nos activités. Le minerai de phosphate utilisée par PCS (PotashCorp) pour approvisionner en MGA (Merchant Grade Acid) notre usine de Geismar, en Louisiane est l'objet de ces conditions politiques et sociales au Sahara Occidental, où PCS s'approvisionne en minerai de phosphate, territoire qui a connu une longue histoire de bouleversements sociaux et politiques.Si PCS est incapable de s'approvisionner en minerai de phosphates ou en quantités suffisantes, notre approvisionnement en MGA sera perturbé et la capacité à fabriquer nos produits pourrait être sérieusement affectée », indique le dernier rapport annuel d'Innophos couvrant l'année 2016. Le rapport a été publié le 3 avril 2016, au moment de l'impression du précédent rapport de WSRW P pour Pillage.

Une filiale mexicaine de Innophos Holdings, inscrite aux États-Unis, était auparavant depuis longtemps un important importateur direct de minerai de phosphate du Sahara Occidental. Mais depuis 2015, WSRW n'a observé aucun envoi vers l'usine d'Innophos à Coatzalcoalcos, au Mexique.

PotashCorp, souvent appelée PCS (Potash Corporation of Saskatchewan), était une entreprise canadienne possédant une usine d'acide phosphorique à Geismar, aux États-Unis. Plus tôt cette année, Potash Corp a fusionné avec cet autre importateur géant, Agrium Inc. du Canada. La société nouvellement fusionnée, Nutrien Inc, a indiqué que les importations à Vancouver (l'ancienne usine Agrium) seront arrêtées d'ici la fin de 2018. L'entreprise, cependant, n'a pas encore divulgué ses plans concernant les importations à Geismar, en Louisiane.

L'usine de PotashCorp (maintenant Nutrien) en Louisiane a la plus longue expérience d'importation du Sahara Occidental parmi toutes les compagnies importatrices connues, et ces dernières années elle s'est toujours classée annuellement parmi les trois plus gros utilisateurs.

WSRW a contacté Innophos le 1er mars en ce qui concerne ses achats de minerai de phosphate du Sahara Occidental auprès de PotashCorp. WSRW a déjà contacté Innophos à plusieurs reprises depuis 2010, mais n'a jamais reçu de réponse. L'absence de réponse de la société n'est pas passée inaperçue par plusieurs de ses anciens investisseurs: la société a fait l'objet de nombreux désinvestissements. Une longue analyse de l'exclusion éthique de l'entreprise a été préparée par le Conseil d'éthique de la Caisse de retraite du gouvernement norvégien en 2015. Pour la même raison, la société a également été expulsée des portefeuilles du Luxembourg Pension Fund et de la Danske Bank, entre autres.

Mise à jour au 18.04.2018 : le rapport annuel 2017 d'Innophos reprends les référence de l'année dernière. 

Actualités

Innophos importe massivement du Sahara Occidental occupé

Les importations mexicaines de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé se succèdent. De nouvelles images du Mexique montrent aujourd'hui un deuxième navire en train de décharger - alors qu'un troisième est en route.

05 septembre 2021

La coopération immorale de Innophos avec l'OCP pourrait avoir expiré

En décembre 2010, l'accord à long terme entre l’importateur mexicain de phosphate Innophos et la compagnie marocaine de phosphates OCP a expiré. Le commerce a lieu depuis 18 ans, et il n’y a pas d’information sur les dispositions prises ou non pour la poursuite de la coopération. La compagnie n’a pas encore répondu aux questions envoyées par WSRW en octobre sur les achats contraires à l'éthique provenant du territoire occupé.

02 janvier 2010

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 avril 2019