ISOCARD fait marche arrière sur la conférence chameaux hors du Sahara

En dépit des promesses de déplacer sa conférence triennale prévue à El Aaiun, au Sahara Occidental occupé, dans une ville du Maroc, ISOCARD déclare désormais qu'elle ne le fera pas, "car elle n'a pas le pouvoir de changer la ville", indiquant le manque de cran de l'organisation d'aller à l'encontre de ses hôtes marocains.

Publié 22 août 2018

En réponse aux préoccupations exprimées par Western Sahara Resource Watch (WSRW) concernant son projet d’accueillir sa conférence triennale à El Aaiun, au Sahara Occidental occupé, la Société internationale de recherche et de développement sur les camélidés (ISOCARD) a déclaré en mai dernier : le conseil exécutif a discuté de votre message distingué et voté oui pour changer la ville actuelle et choisir une autre ville (qui doit être grande et avoir un aéroport international). Une lettre a été envoyée à l'hôte organisateur pour changer la ville actuelle d'ici un mois."

Il s'avère qu'ISOCARD n'a rien fait de tel. Le 9 août 2018, ISOCARD a lancé une page Internet consacrée à la conférence, qui mentionne toujours la capitale du Sahara Occidental occupé, El Aaiun (en utilisant l'orthographe française Laâyoune) comme lieu de la conférence. La photo ci-dessus montre une capture d'écran du site internet de la conférence.

WSRW a demandé à ISOCARD de préciser si son événement serait ou non organisé au Sahara Occidental. Le 20 août 2018, le Secrétaire général de l'ISOCARD, le Dr Abdulwahhab Al-Juboori, a répondu en se déchargeant de toute la responsabilité sur l'hôte organisateur - l'Institut marocain agronomique et vétérinaire Hassan II - un institut vétérinaire basé à Rabat, nommé d'après l'ancien roi marocain qui a décidé d'envahir le Sahara Occidental. "Il n’est pas de la responsabilité d'ISOCARD de choisir la ville hôte, ce qui est du ressort du comité d’organisation. Les membres du comité exécutif d’ISOCARD comprennent parfaitement vos préoccupations et les ont communiquées au comité d’organisation plus d’une fois, mais il n'a pas le pouvoir de changer de ville", écrit le Dr Al-Juboori.

ISOCARD avait prévu de tenir sa conférence du 12 au 15 novembre 2018, dans un lieu qu'il qualifie de "Laâyoune, Maroc". Le 27 mars 2018, WSRW a contacté l'organisation avec la demande de déplacer le lieu de la conférence vers le Maroc. WSRW a également écrit aux 260 membres de l'organisation avec la même demande. La décision du comité exécutif d’ISOCARD de donner l'instruction à son hôte organisateur de déplacer la conférence a été publiée sur notre page internet le 3 mai 2018.

Ce n'est pas la première fois qu'ISOCARD est malhonnête par rapport à la conférence prévue. Avant d'être confronté à WSRW en mars de cette année, il s'est vanté d'avoir le soutien financier et la participation de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Les deux organisations ont écrit à WSRW qu’elles n’avaient rien à voir avec la conférence au Sahara Occidental. Les noms de la FAO et de l'OIE ont depuis été retirés du matériel de conférence disponible.

"Nous trouvons étonnant que votre organisation - basée sur votre prétention à opérer de manière non politique - prétende toujours faire l'événement au Maroc, ce qui n'est pas le cas", a déclaré WSRW dans sa lettre envoyée à ISOCARD. Si ISOCARD choisit de maintenir sa conférence triennale dans la dernière colonie en Afrique, elle doit revoir ses objectifs, car elle ne peut plus être considérée comme une société non politique. Elle devra également accepter la responsabilité de se plier aux intérêts politiques des organisateurs accueillant, même si cela implique d’être associé à une occupation brutale et illégale.

Actualités

Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc

Le réseau international de recherche sur le chameau, ISOCARD, a demandé à ses partenaires marocains de déplacer le lieu de sa prochaine conférence du Sahara Occidental au Maroc.

31 mai 2021

Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé

La FAO et l'OIE ont toutes deux nié financer ou même participer à la conférence de l'ISOCARD en 2018, prévue à El Aaiun, au Sahara Occidental occupé, en novembre de cette année.
15 avril 2018

Le Forum Crans Montana en question reste silencieux

Les questions répétées de WSRW sur la structure de l'organisation ou les bailleurs de fonds de l'événement litigieux organisé en pays occupé restent sans réponse.

27 février 2016

L’UA condamne le Forum Crans Montana au Sahara Occidental occupé

L'Union Africaine a publié une déclaration condamnant fermement les projets de l'organisation suisse de Crans Montana à tenir son forum à Dakhla, au Sahara Occidental occupé, "car c’est une violation grave du droit international". Lire la Déclaration complète ici.

09 février 2015