Coromandel : nouvel acheteur de minerais du Sahara Occidental occupé
Article image

La société indienne Coromandel Fertilizer Ltd a reçu pour la première fois la semaine dernière du minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé.

Publié 23 janvier 2019

Dans l'après-midi du 16 janvier 2019, heure locale, le vraquier SBI Jaguar est arrivé dans le port de Visakhapatnam, en Inde, avec une cargaison de minerai de phosphate provenant du Sahara Occidental occupé.

Le navire avait quitté El Aaiún, au Sahara Occidental, le 12 décembre 2018, avec à bord environ 60 000 tonnes de minerai. Il est considéré que ce commerce finance l'occupation illégale du territoire et que les exportations marocaines ont lieu en violation du droit international.

D'après ce que Western Sahara Resource Watch a pu établir, l'importateur est Coromandel International Limited. Le navire n'a passé que 36 heures au port, et WSRW estime que seule une petite partie - environ 10 000 tonnes - de la cargaison du navire était à destination de Coromandel. Après avoir terminé sa mission dans le port, le SBI Jaguar a quitté le port de Visakhapatnam tôt le 18 janvier, pour se diriger plus au nord le long de la côte indienne. Lorsqu'il arrivera au port de Paradip, il déchargera le reste de la cargaison destinée à la société PP, basée à Paradip, qui est déjà impliquée dans le commerce controversé depuis un certain temps.

Le 18 janvier, WSRW a envoyé un courriel à Coromandel pour lui demander si elle avait satisfait à l’obligation légale d’obtenir l’accord préalable des représentants du territoire pour ce type de commerce et s’il s’agissait là d’une importation unique.

Selon son propre rapport annuel 2018, Coromandel est le deuxième producteur d'engrais phosphatés en Inde. La société est inscrite à la Bourse nationale indienne et compte parmi ses propriétaires plusieurs grands investisseurs internationaux. Au 31 décembre 2017, le fonds de pension du gouvernement norvégien, qui a systématiquement inscrit sur liste noire les entreprises se livrant au commerce controversé qu’il considérait comme une "violation particulièrement grave des normes éthiques fondamentales", détenait 1% du capital de Coromandel International, pour un montant de 27 millions USD.

Le SBI Jaguar appartient, est exploité et géré par Scorpio Commercial Management de Monaco, mais navigue sous le pavillon des Îles Marshall, numéro OMI 9700055. Scorpio est également à l'origine de la toute dernière cargaison du minerai du conflit en Europe à bord du navire SBI Flamenco, qui en septembre-octobre 2016 a transporté 75 000 tonnes de minerai du Sahara Occidental au port de Klaipeda, en Lituanie. WSRW a contacté Scorpio le 14 juin 2017 à l'adresse électronique operations@scorpiogroup.net, mais n'a pas reçu de réponse.

Il n’est pas normal que les entreprises concurrentes partagent le coût des expéditions, comme c’est le cas actuellement avec la SBI Jaguar. Pendant plusieurs années, les importateurs du Venezuela et de la Colombie ont partagé les coûts du fret. Les deux pays d'Amérique latine font partie des nombreux pays qui ont stoppé le commerce au cours des dernières années. Le nombre de pays importateurs a diminué de 13 en 2011 à 3 en 2019 après de nouvelles informations sur le commerce et ses implications juridiques, éthiques et en matière de droits de l'homme.

Actualités

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 avril 2019

Nutrien garde des liens avec le Sahara Occidental via la Chine

Nutrien - jusqu'à présent le plus gros importateur de minerai de phosphate du Sahara Occidental - a cessé ses activités. Mais qu'en est-il des sociétés cotées en bourse Sinofert Holdings dans lesquelles elles sont le deuxième plus gros propriétaire ?

30 janvier 2019

Une entreprise de transport abandonne le Sahara Occidental

En 2015 et 2017, la compagnie maritime norvégienne Spar Shipping a transporté deux importantes cargaisons de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé vers l'Inde. La société a annoncé aujourd'hui que toute nouvelle activité sur ce territoire lui était hors de question.

12 janvier 2019