Le PE traitera-t-il avec un territoire des moins libre du monde ?
Article image
Alors que le Parlement européen se prépare à voter en faveur de l'inclusion du Sahara Occidental occupé dans l'accord de pêche UE-Maroc, le nouveau rapport Liberté dans le Monde récemment publié par Freedom House considère le territoire du Sahara Occidental comme le septième pays de la planète le plus répressif sur le plan des droits de l'homme.
Publié 10 février 2019


Un score total de quatre points. C'est ce que Freedom House attribue au Sahara Occidental dans son classement annuel des libertés - allant de O (non libre) à 100 (libre).

À titre de comparaison, la bande de Gaza affiche un score global de 11 et la Crimée sous contrôle russe 8.

Le territoire du Sahara Occidental, sous occupation marocaine, est au plus bas dans la partie "non libre". Seuls six pays ou territoires ont des notes plus basses : Syrie (0), Tibet (1), Sud Soudan (2), Érythrée (2), Turkmenistan (2), et Corée du nord (3).

Le rapport arrive à un moment critique, car le Parlement européen devrait se prononcer le 13 février sur un nouvel accord de pêche UE-Maroc - un accord qui s'appliquera explicitement au Sahara Occidental occupé.

Argument à l'inclusion de la dernière colonie africaine dans les accords bilatéraux avec le Maroc, la Commission européenne a déclaré que la situation des droits de l'homme au Sahara Occidental est comparable à celle du Maroc. Freedom House contredit complètement cette affirmation. Le Maroc a un score de 39 et est classé dans la catégorie "partiellement libre" - et bien que ce soit préoccupant, c'est loin d'être aussi grave que la situation au Sahara Occidental.

"Ces derniers jours, nous avons été témoins des sanctions et des décisions de politique étrangère des plus sévères fondées sur les droits de l'homme au Venezuela, qui occupe le 19e rang. En outre, la Biélorussie (19), la Russie (20), l'Iran (18) et Cuba (14) se classent nettement mieux que le Sahara Occidental bien que l’UE fasse des droits de l’homme une question prioritaire dans ses relations avec ces pays. Le double standard et l’hypocrisie deviennent insupportables et indéfendables », déclare Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch.

Récemment, 98 groupes de la société civile sahraouie ont demandé au Parlement Européen de rejeter le projet d'accord de pêche. "Notre peuple est en grande partie exclu du secteur de la pêche, qui est majoritairement dirigé par des colons marocains et par conséquent, l'accord de pêche ne fera que renforcer notre exclusion, tout en renforçant le contrôle externe illégal de l'exploitation de nos ressources halieutiques", ont écrit les groupes. .

Les rapports Liberté dans le Monde (Freedom in the World) proposent depuis 1972 une évaluation comparative annuelle des droits politiques et des libertés publiques dans le monde. Les scores totaux sont basés sur des évaluations détaillées de chaque pays et territoire sur une échelle de 40 points pour les droits politiques et une échelle de 60 points pour les libertés civiles.


freedom_house_2019_ranking-610.jpg
Actualités

La recherche financée par l'UE de retour au Sahara Occidental

Un navire marocain de recherches maritimes sujettes à controverse et financées par l'Union Européenne, est à nouveau en opération dans les eaux du Sahara Occidental occupé.

26 mai 2021

Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées

Avant de voter sur le nouvel accord de pêche UE-Maroc en 2018, étendu au Sahara Occidental occupé, plusieurs États membres de l'UE ont demandé un avis juridique qui déterminerait leur vote. WSRW publie aujourd'hui cet avis juridique influent, qui semble manquer complètement la balle.
08 mars 2020

Hans Corell critique la pêche de l'UE au Sahara Occidental

M. Hans Corell, ancien conseiller juridique auprès du conseil de sécurité des Nations Unies, commente les activités de pêche de l'UE au Sahara Occidental.

05 décembre 2019

Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé

Savez vous pour qui voter lors des élections européennes ? Vous trouverez ici un aperçu complet des candidats au Parlement européen qui ont soutenu l'occupation marocaine du Sahara Occidental lors de précédents votes controversés. Choisissez judicieusement.

20 mai 2019