Communiqué de presse: le superphosphate australien pas si super
Communiqué de presse de l’Association Australienne pour le Sahara Occidental. 5 septembre 2008.
Publié 23 September 08


Alors que la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice entame un tour d'Afrique du Nord et que Incitec Pivot tient une assemblée générale extraordinaire à Melbourne, l'Association australienne pour le Sahara Occidental (AWSA) voudrait attirer l'attention sur le Sahara Occidental, question non résolue qui affecte l’Afrique du Nord.

Le Sahara Occidental au nord-ouest de l'Afrique est illégalement occupé par le Maroc depuis 1975. Tant qu’il ne sera pas mis un terme à l'occupation et qu’une chance ne sera pas donnée aux Sahraouis de décider leur propre avenir, il n'y aura aucune stabilité, paix ou progrès dans le nord-ouest de l'Afrique, une région importante compte tenu de sa proximité avec l’Europe et de son abondance en ressources naturelles, phosphate compris.

Des sociétés australiennes comme Incitec Pivot exploitent illégalement le phosphate du Sahara Occidental depuis plus de 20 ans.

Le commerce du phosphate avec le Maroc, ressource qui appartient légitimement au Sahara Occidental, nuit aux Sahraouis qui vivent sous autorité marocaine, et dans les camps de réfugiés au sud-ouest de l'Algérie. Cela conforte le régime brutal du Maroc, qui est condamné par Amnesty International, Human Rights Watch et beaucoup d'autres organisations des droits de l'homme.

Trois compagnies australiennes (Incitec Pivot, CSBP et Impact Fertilisers) nuisent à la résolution du conflit au Sahara Occidental et le commerce fournit au Maroc des sommes d'argent énormes pour son occupation illégale. Les sociétés australiennes ferment les yeux sur la souffrance des Sahraouis vivant sous occupation marocaine et des réfugiés en exil dans un désert aride le long de la frontière avec l'Algérie.

"Nous restons convaincus que des fermiers australiens ne seraient pas heureux de connaître la vérité qui se cache derrière leur superphosphate" a dit Georgia Vlassopoulos, la présidente de l’AWSA (Victoria).

L’AWSA invite le gouvernement australien à assumer ses responsabilités et à s'assurer que les sociétés australiennes se comportent correctement au regard de la loi et de l’éthique dans leurs activités de commerce.

Nous recommandons aussi vivement au gouvernement australien de contribuer à la juste et prompte résolution de la question du Sahara Occidental conformément aux résolutions de l'ONU.

Le peuple sahraoui a le droit d'avoir son mot à dire dans tout ce qui concerne son pays, non seulement sur l'exploitation de ses ressources naturelles, mais d'une façon plus cruciale, pour exercer son droit inaliénable à l'autodétermination.

Pour plus dinformations: http://www.awsa.org.au
Cate Lewis: awsamel@alphalink.com.au
Ron Guy: 0061 428 173 970

Pour un compte-rendu de la réunion, voir aussi:
http://www.maynereport.com/articles/2008/09/05-1542-193.html


Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

23 September 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

23 September 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

23 September 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

23 September 08