Déclaration d’une zone économique exclusive (ZEE) au Sahara Occidental
eez.jpg

"La délimitation par la RASD de ses zones maritimes et sa déclaration d’une zone économique exclusive (ZEE), est une affirmation du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à la souveraineté permanente sur leurs ressources naturelles", a indiqué, M. Mohamed Abdelaziz, Secrétaire général du Front POLISARIO et Président de la RASD à SPS, à la suite de l’adoption par le Conseil National Sahraoui (Parlement) d’une loi établissant les zones maritimes de la RASD. Sahara Press Service, 22 janvier 2009.
Mis à jour le: 03.04 - 2009 11:04Imprimez cette page    
Sahara Press Service
22 janvier 2009

Le Président de la République a souligné que la déclaration d’une zone économique exclusive "est également une expression de la volonté du peuple sahraoui de persister pour achever la pleine souveraineté de son Etat", ajoutant que "cette décision vient soutenir le régime d’octroi de licences par la RASD qui reçoit actuellement des soumissions pour la prospection du pétrole et du gaz dans les eaux territoriales sahraouies".

M. Abdelaziz a attiré l’attention au fait que "toutes les activités actuelles d’exploitation des ressources naturelles dans la zone économique exclusive sahraouie sont en violation des droits souverains et exclusifs de la RASD conformément au droit international et à la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer".

A cet égard, le Président de la République, a rappelé que la RASD demande instamment à toutes les parties, les organismes internationaux, les Gouvernements, les entités du secteur privé de réviser immédiatement les accords avec le Maroc qui n’excluent pas, de manière explicite, le territoire de la RASD et ses zones maritimes comprenant la zone économique exclusive.

En particulier, la RASD appelle l’Union Européenne à veiller à ce  que les eaux territoriales sahraouies y compris la zone économique exclusive (ZEE) soient explicitement exclues de son accord de pêche avec le Maroc. "Il est très préoccupant pour la RASD que l’Union Européenne n’a pas jusqu’ici donné une clarification publique sur cette question à la différance du Gouvernement des Etats-Unis qui a officiellement déclaré, en 2004, que le Sahara Occidental n’a pas été inclus dans son accord de libre-échange avec le Royaume du Maroc", a ajouté M. Abdelaziz

S’agissant des limites maritimes de la RASD à la lumière de la déclaration de la ZEE, M. Abdelaziz a rappelé le droit de la RASD à cette zone en vertu du droit international et a souligné que l’article 11 de la législation adoptée par le parlement sahraoui stipule que "lorsque les droits maritimes de la RASD chevauchent avec les droits maritimes des Etats voisins, la RASD peut négocier y compris des accords avec les pays concernés sur la délimitation des  frontières maritimes".

Enfin, le Président a réaffirmé à l’occasion de l’adoption de cette législation, que le Front POLISARIO demeure pleinement engagé et déterminé en faveur du processus de négociations sous l’égide de l’ONU, soulignant que le Front POLISARIO avait accueilli avec satisfaction la décision du Secrétaire général de l’ONU de désigner M. Christoper Ross comme son nouvel envoyé personnel pour le Sahara Occidental et attend, avec intérêt, de travailler avec lui pour parachever les efforts de l’ONU visant à la décolonisation du Sahara Occidental.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi