Kosmos envoie la plate forme de forage au Sahara Occidental occupé
atwood_achiever.jpg

Le Atwood Achiever, la plate-forme pétrolière commandée par Kosmos Energy pour forer des puits de pétrole au Sahara Occidental occupé, est actuellement à l'ancre à Singapour. Dans quelques semaines, la plate-forme pourrait nuire de façon permanente aux aspirations du peuple sahraoui à la liberté et à l'indépendance, avec le début du forage pétrolier contraire à l'éthique et illégale dans la dernière colonie d'Afrique.
Mis à jour le: 23.09 - 2014 18:07Imprimez cette page    
Si Kosmos poursuit son projet, ce sera la première fois qu'un forage pétrolier est effectué au Sahara occidental - un territoire en grande partie occupé par le Maroc depuis 1975 au mépris flagrant du droit international et des droits humains.

Le peuple sahraoui, vivant sous le joug brutal de l'occupation marocaine et leurs parents exilés qui vivent dans les camps de réfugiés algériens, s'opposent aux projets de Kosmos. Ils craignent que si du pétrole est trouvé dans leur patrie occupée, le Maroc n'abandonnera jamais sa revendication non fondée sur leur pays.

Leur point de vue est soutenu par l'ancien chef des affaires juridiques de l'ONU, M. Hans Corell, qui, à la demande du Conseil de Sécurité de l'ONU a rédigé un avis juridique sur l'exploration et l'exploitation pétrolière au Sahara Occidental. Ses conclusions, publiées en janvier 2002 stipule que les souhaits et les intérêts du peuple sahraoui, le seul peuple originaire du territoire, sont deux exigences légales pour qu'une telle activité ait lieu.

M. Corell cité dans le Financial Times du 17 septembre 2014, affirme que  : "Plus des ressources sont trouvées au Sahara Occidental et dans sa zone maritime, moins le Maroc aura de motivations pour respecter les résolutions de l'ONU et du droit international".

Le Atwood Achiever a été construit en Corée du Sud. Le navire est lentement en train de venir dans les eaux occupées, faisant une escale à Singapour. Le Atwood Achiever devrait commencer l'un des forages pétroliers les plus controversés de l'histoire récente - dans des terres occupées faisant l'objet d'actuels pourparlers de paix de l'ONU - avant la fin de cette année.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi