Les réfugiés sahraouis contre les projets de pillage de San Leon
sanleon6_610.jpg

La compagnie anglo-irlandaise San Leon Energy va forer pour la puissance occupante le Maroc. Les réfugiés sahraouis qui ont été déplacés de force suite à l'occupation, protestent contre les projets de la compagnie.
Mis à jour le: 23.07 - 2015 19:14Imprimez cette page    
Le communiqué de presse ci-dessous a été publié le 14 juillet par des groupes sahraouis. Pour la version en haute résolution des photos suivant cet article, cliquez sur chacune. Les photos ont été prises dans les camps de réfugiés sahraouis.


San Leon Energy : double délit contre le peuple sahraoui

Communiqué de presse, Sahara Occidental, le 14 juillet 2015.

Nous, ONG sahraouies menant la campagne KosmosEnough (Kosmos ça suffit) du Sahara Occidental, avons malheureusement été informés que la compagnie pétrolière anglo-irlandaise San LeonEnergy a annoncé le commencement des forages pour le gaz dans les territoires occupés du Sahara Occidental, sous contrat controversé avec le Maroc, qui occupe le Sahara Occidental depuis 1975.

"Les activités de San Leon sont en accord avec nos obligations en droit international et de travailler à l'amélioration du bien-être de  toutes les personnes dans les provinces du sud du Maroc", a dit le président exécutif de San Leon Oisin Fanning dans une déclaration à l'Irish Independent hier.

De cette façon, San Leon a fait deux énormes erreurs contraires à l'éthique. L’une en obtenant un contrat illégal et contraire à l'éthique avec le mauvais partenaire, ce qui est évidemment contraire au droit international.

À cet égard, un avis juridique de l'ONU en 2002 a clairement indiqué que toute poursuite de l'exploration pétrolière au Sahara Occidental doit être en conformité avec les souhaits et les intérêts du peuple du Sahara Occidental. San Leon n'a jamais cherché le consentement des Sahraouis autochtones qui protestent contre ces compagnies depuis des années maintenant.

L'autre infraction faite par San Leon est d’appeler la zone occupée du Sahara Occidental les «provinces du sud du Maroc". Aucun Etat au monde ne reconnaît les revendications sans fondement du Maroc sur le territoire. La Cour Internationale de Justice dans son avis juridique de 1975 sur le Sahara Occidental précise également qu'il n'y a aucun lien de souveraineté entre le Maroc et le Sahara espagnol d’alors ou toute autre raison qui peut faire obstacle au respect du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, par un référendum juste et démocratique.

Il doit être clair pour San Leon que son implication dans une  telle activité controversée ne fait qu'ajouter de l’huile sur le feu et affaiblir le processus de paix de l'ONU par son soutien à l'occupation marocaine illégale. "La compagnie contribue directement à prolonger les souffrances de peuple sahraoui au Sahara Occidental occupé et dans les camps de réfugiés", a déclaré M. MoulayEmhamed de l’union des étudiants sahraouis.

La Campagne Kosmos Enough comme portevoix des Sahraouis exhorte San Leon de réviser sa décision et à se retirer immédiatement du Sahara Occidental occupé jusqu'à ce que le conflit soit résolu.

«Nous invitons la société civile d’Irlande et du Royaume-Uni, les partis politiques et les gouvernements à nous aider à faire cesser l'injustice commise par cette entreprise. Elle n’a pas le droit de piller nos ressources naturelles, tandis que notre peuple vit en exil et sous l'oppression", a déclaré M. Mohamed Jalihenna , coordinateur de la campagne menée par les Sahraouis, Kosmos Enough.

Union des étudiants sahraouis, UESARIO.
L'Union nationale des femmes sahraouies, UNMS.
Union syndicale sahraouie, UGTSARIO.
Union de la jeunesse sahraouie, UJSARIO.



sanleon1_509.jpg

sanleon6_510.jpg

sanleon7_509.jpg

sanleon11_509.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi