Au Maroc un producteur stop ses achats au Sahara Occidental
Article image

Le producteur Norvégien d'huile de poisson GC Rieber précise que sa raffinerie Maromega de Tantan au sud du Maroc a arrêté tous ses achats au Sahara Occidental.

Publié 28 décembre 2010

La clarification de GC Rieber répond aux questions envoyées les 21 avril, 10 août et 16 décembre de cette année à la compagnie par le Comité Norvégien de soutien pour le Sahara Occidental. L'entreprise a également expliqué que toute implication au Sahara Occidental avait cessé.

La raison de la question du soutien du Comité, c'est la déclaration de GC Rieber en avril de cette année à la Norwegian Broadcasting Corporation d’une aide aux fournisseurs du Sahara Occidental pour s'adapter à la nouvelle situation puisque eux-mêmes arrêterait toutes les importations norvégiennes d'huile de poisson. Le Comité de soutien a également demandé ce qu’il adviendrait des achats des poissons du Sahara Occidental effectué par leur entreprise à Tan Tan.

La Norvège était le premier importateur d'huile de poisson du Sahara Occidental depuis une décennie. Le commerce a pris fin cette année, quand l’importance des importations contraires à l'éthique a été révélée au printemps dans les médias scandinaves. GC Rieber a accepté de payer 1,2 million d'euros d’amende au gouvernement norvégien pour sa déclaration du poisson le Sahara Occidental comme importé du Maroc, puisque le Sahara Occidental ne fait pas partie de l'accord de libre-échange AELE-Maroc.

Les importations GC Rieber en Norvège avaient jusqu'à récemment trois sources: 1) les stocks de poissons du Sahara Occidental, raffiné et exportées de El Aaiun 2) des stocks de poissons du Sahara Occidental raffinés et en exportés depuis Tan Tan, au Maroc et 3) des stocks de poissons marocain raffinés et exportés à partir de Tan Tan. 

La raffinerie de Tan Tan (photo ci-dessus) est détenue en partie par GC Rieber, et a été impliquée dans des achats au Sahara Occidental depuis le début du fonctionnement de l'usine, il y a environ 3-4 ans. Maintenant, la compagnie n’importe plus que de l’huile de poissons du Maroc, produite à partir de stocks de poissons pris au Maroc. De plus, GC Rieber précise que leur raffinerie de Tan Tan ne va plus acheter du poisson du Sahara Occidental pour ses exportations vers des pays tiers.

Dans sa lettre du 22 décembre 2010, le directeur de GC Rieber, M. Jan Roger Bjerkestrand, confirme avoir « mis fin au commerce des huiles de poisson originaires du Sahara Occidental ». La raison en est que leur «plus gros client d'huile de poissons de ce territoire a annulé le contrat ".

"Il n'est pas exact que nous vendons toujours de l'huile de poisson du Sahara Occidental à des clients d’un quelconque pays. Nos importations en provenance de ce territoire sont du Maroc, et se composent de poissons qui sont capturés par des pêcheurs locaux de la ville de Tantan, qui est situé au Maroc. Ici nous sommes partiellement propriétaires d’une raffinerie. Auparavant, nous avons commercé avec des usines de El Aaiun au Sahara Occidental. Ce n'est plus le cas", a déclaré M. Bjerkestrand. 

Lire ici les 3 lettres à l’entreprise pas le Comité norvégien de soutien (en norvégien) :
21 avril 2010
10 août 2010
15 Décembre 2010

Le Comité norvégien de soutien pour le Sahara occidental demandait de quelles usines venaient les importations, quelle serait l’assistance donnée par GC Rieber aux producteurs du Sahara Occidental sur la suppression progressive des importations, et si leur raffinerie au Maroc continuerait ses achats de poissons du Sahara Occidental même si les importations vers la Norvège étaient arrêtées.


 

Actualités

Le Key Bay a déchargé toute sa cargaison à Fécamp, France

À son arrivée à Gand, en Belgique, le navire controversé le Key Bay - transportant de l'huile de poisson du Sahara Occidental vers l'UE - sera vide.
25 janvier 2017

Voila le Key Bay dans le port de Fécamp

De magnifiques images d'un navire à l’immonde cargaison : des huiles de poisson illégalement prises d'un territoire occupé. Le Key Bay dans le port de Fécamp.
24 janvier 2017

Pourquoi l'importation du Key Bay n'est pas conforme au droit UE

Ce matin, le pétrolier/chimiquier le Key Bay faisait livraison en France d'une cargaison d'huile de poisson du Sahara Occidental occupé. Pourquoi est-ce que cela viole potentiellement la réglementation européenne ?
23 janvier 2017

Le Key Bay est au large du port de Fécamp

Le navire transportant de l'huile de poisson du Sahara Occidental occupé est sur le point d'entrer dans son port de destination, après un délai d'au moins deux jours sur les estimations annoncées.
22 janvier 2017