Le Key Bay est au large du port de Fécamp
Article image
Le navire transportant de l'huile de poisson du Sahara Occidental occupé est sur le point d'entrer dans son port de destination, après un délai d'au moins deux jours sur les estimations annoncées.
Publié 22 janvier 2017


Vendredi 20 Janvier, un groupe de manifestants attendait dans le port l'arrivée du bateau, mais le Key Bay n'est pas arrivé. Des sources dans le port indiquent maintenant que le navire pourrait entrer ce soir avant 20 heures, heure locale, ou tôt demain matin.

Les médias français ont couvert vendredi ce cas des huiles de poisson. Voir le reportage télévisé de France 3 ici (à partir de la minute 7'20 et suivants). Les médias locaux tels que Normandie-Actu et Ouest France ont également signalé cette première importation de produits de la pêche depuis que la Cour européenne de justice a conclu que l'UE-Maroc accord commercial couvrant ces marchandises ne pouvait être appliqué au Sahara Occidental.

Le mouvement de libération du Sahara Occidental, le Front Polisario, a déposé une plainte auprès des autorités françaises et européennes demandant de faire respecter l'arrêt de la CJUE.
Actualités

Le Key Bay a déchargé toute sa cargaison à Fécamp, France

À son arrivée à Gand, en Belgique, le navire controversé le Key Bay - transportant de l'huile de poisson du Sahara Occidental vers l'UE - sera vide.
25 janvier 2017

Voila le Key Bay dans le port de Fécamp

De magnifiques images d'un navire à l’immonde cargaison : des huiles de poisson illégalement prises d'un territoire occupé. Le Key Bay dans le port de Fécamp.
24 janvier 2017

Pourquoi l'importation du Key Bay n'est pas conforme au droit UE

Ce matin, le pétrolier/chimiquier le Key Bay faisait livraison en France d'une cargaison d'huile de poisson du Sahara Occidental occupé. Pourquoi est-ce que cela viole potentiellement la réglementation européenne ?
23 janvier 2017

Key Bay arrive en France alors que les plaintes tombent

Le 20 janvier à 17 heures (18h locale), le navire Key Bay devrait arriver dans le nord de la France. Polisario va déposer plainte auprès des autorités françaises et européennes, leur demandant d'agir.
18 janvier 2017