Des Sahraouis contre l'exploitation illégale de leur terre occupée
Article image
Dimanche 17 novembre, des douzaines de Sahraouis sont descendus dans les rues de El Aaiun pour manifester contre l’implication de Total, Siemens et de l'UE dans l'exploitation illégale des ressources naturelles de leur pays occupé.
Publié 21 novembre 2013


La marche de la manifestation a eu lieu en fin de journée, dans la capitale du Sahara Occidental occupé. Les manifestants ont spécifiquement demandé au groupe pétrolier français Total et à la multinationale allemande Siemens de cesser de prendre part au pillage du Sahara Occidental. D’autre part, les slogans et banderoles ciblant les intentions de l'UE de pêcher dans les eaux occupées, étaient nombreux.


1_610.jpg

2_610.jpg

3_610.jpg

4_610.jpg

5_610.jpg

6_.jpg
Actualités

Rapport : le Maroc utilise l'énergie verte pour embellir son occupation

D'ici 2030, la moitié de l'énergie d'origine éolienne produite par le Maroc pourrait l'être illégalement au Sahara Occidental occupé. Pourtant, le Maroc se présente comme le meilleur de la classe sur la transition énergétique.

06 octobre 2021

AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental

Pour la quatrième année consécutive, Siemens la compagnie d'ingénierie allemande ne répond pas lors de son assemblée générale annuelle de son obtention du consentement du peuple du Sahara Occidental pour opérer sur ses terres.

12 février 2020

Total a payé près de 4 millions à l'occupant pour un bloc pétrolier

La société française Total a versé au gouvernement marocain près de 4 millions de dollars US pour le permis d'exploration Anzarane au large du Sahara Occidental, sous occupation illégale.

08 octobre 2019

Siemens en AG ne répond pas à la question du Sahara Occidental

Pourquoi n'avez-vous pas demandé la permission à mon peuple ? a demandé un réfugiée sahraouie lors de l'AG annuelle de Siemens. L'entreprise ne répond pas aux questions sur les terres occupés.
02 février 2018