Maroc pousse la recherche pétrolière illégale plus au large
Article image

Le gouvernement marocain a ouvert un autre bloc pétrolier plus au large des côtes du territoire qu'elle maintient sous occupation.

Publié 19 December 13

Le nouveau bloc appelé « Boujdour Deep offshore », est situé à l'ouest du bloc actuellement explorée par Kosmos Energy. Le bloc apparaît sur une carte qui a été publié sur les pages Web de la compagnie nationale pétrolière marocaine l’ONHYM.

Le nouveau bloc est dans la catégorie dite « superficie ouverte», ce qui signifie que le gouvernement recherche des partenaires pour signer la première licence. La carte ONHYM date apparemment du 23 octobre 2013.

« Boujdour Deep offshore» est situé au large des côtes du territoire du Sahara Occidental sous occupation marocaine illégale. Les Nations Unies ont déclaré que toute nouvelle exploration pétrolière du territoire le sera en violation du droit international à moins que le peuple du territoire veuille qu'elle ait lieu. Ce n’est pas le cas.

Lire ici l'avis juridique de l'ONU en 2002.

Le territoire est considéré par l'ONU comme une question coloniale non résolue. La moitié de la population du Sahara Occidental a fui le territoire alors que les forces marocaines l’ont envahi en 1975.

En savoir plus sur les différents programmes pétroliers au Sahara Occidental, à la page 4-5 du rapport Western Sahara Resource Watch « injustice totale ».

 

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

19 December 13

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

19 December 13

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

19 December 13

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

19 December 13