Kosmos a commencé à forer au Sahara Occidental occupé
Article image
Le 19 décembre 2014, la compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy a commencé un forage pétrolier au Sahara Occidental occupé, par une transaction illégale avec le régime d'occupation, le Maroc. "La compagnie met de l'huile sur le feu", a déclaré WSRW.
Publié 08 février 2015


Photo ci-dessus : le Atwood Achiever en escale en Namibie, en ravitaillement sur la route du Sahara Occidental occupé. Photo libre de droit. Cliquez pour une meilleure résolution.

La compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy a commencé à forer par battage dans les eaux territoriales du Sahara Occidental occupé le 19 décembre 2014.

La plate-forme pétrolière affrétée par Kosmos, le Achiever Atwood, effectue actuellement des forages pétroliers dans la zone maintenant appelée le puits d’exploration Al Khayr-1, précédemment connu comme site Gargaa-1, situé sur le bloc Cap Boujdour dans le bassin de El Aaiun. Le bloc couvre 7,3 millions d'acres, avec des eaux allant de 50 à 3000 mètres de profondeur. Les réservoirs ciblés contiennent probablement en moyenne un milliard de barils de pétrole ou leur équivalent.

"Kosmos Energy joue un jeu sale et dangereux. L'opération ne se déroule pas en conformité avec les souhaits des propriétaires du pétrole, elle est donc en violation du droit international, et ne fera que conduire à une augmentation de la frustration chez les Sahraouis – ceux qui vivent dans les territoires occupés et ceux en exil ", a déclaré Sara Eyckmans coordinatrice de Western Sahara Resource Watch.

Le forage du Atwood Achiever est soutenu par plusieurs navires de ravitaillement: Le C-Empress (OMI: 9203825) sous pavillon US et deux navires battant pavillon du Vanuatu le Springbok (OMI: 9683996) et le Eland (OMI: 9653757). Ces deux derniers sont à l'ancre à Agadir, au Maroc. Voir les captures d’écran des navires près du puits Al Khayr ci-dessous au 12 janvier 2015.

Le forage du puits Al Khayr devrait prendre jusqu'à 90 jours. Kosmos Energy a pour objectif de terminer le forage mi-Mars - bien avant la prochaine audience prévue au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur le Sahara occidental, prévu fin de Avril.

Le Sahara occidental figure sur la liste des territoires non autonomes de l'ONU, sans puissance administrative. Le Maroc a envahi le Sahara Occidental en 1975 et occupe toujours une grande partie du territoire. Les revendications du Maroc sur le Sahara Occidental ont été rejetées par la Cour Internationale de Justice. Aucun État dans le monde ne reconnaît la souveraineté auto proclamée du Maroc sur le territoire, alors que le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination est soutenu à l'unanimité. L'ONU traite le Sahara Occidental comme un cas de décolonisation inachevée.

L’avis juridique commandé par le Conseil de sécurité des Nations Unies en 2002 interdit le forage pétrolier au Sahara Occidental tel qu’il est actuellement entrepris par Kosmos, parce qu’il omet de prendre en compte les souhaits et les intérêts du peuple du Sahara Occidental, le peuple sahraoui. Les Sahraouis ont protesté à plusieurs reprises contre les projets de forage Kosmos dans leurs territoire occupé.

atwood_achiever_13.01.2015.jpg

c-empress_2.jpg

eland.jpg

springbok_eland_c-empress.jpg

Actualités

Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara

Kosmos Energy a décidé de garder son site web de promotion de sa recherche pétrolière au Sahara Occidental - même après avoir quitté le territoire.

10 mars 2018

Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy

Est-ce que Kosmos Energy entreprend une dernière étude sur le permis de Boujdour Maritime avant de faire ses adieux au Sahara Occidental occupé ? Ou a une entreprise inconnue a-t-elle pris en charge la licence ? La semaine dernière, les relevés pétroliers des fonds marins ont débuté à l'endroit où Kosmos a foré en 2014.

09 février 2018

Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental

17 années d'implication d'une compagnie privée américaine d'exploration du potentiel pétrolier du Sahara Occidental ont pris fin.

09 février 2018

Une nouvelle étude Kosmos sur le potentiel pétrolier près de Dakhla ?

Au cours des 24 heures précédant le 26 octobre, WSRW a observé une reprise de l'exploration des fonds marins au nord de Dakhla, dans le bloc exploité par la compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy en collaboration avec l'écossais Cairn Energy.
30 octobre 2017