Voyez comme les plantations controversées ont explosé dans le désert
Article image
Sur la base d évaluations d’images satellites, WSRW a calculé le développement des plantations au Sahara Occidental occupé de 2003 jusqu'à aujourd'hui.
Publié 19 juillet 2016


Les images ci-dessus montrent la plantation Sté Maraîchage du Sahara 3, coordonnées N 23 ° 36'14.07 "W 15 ° 47'28.12" au Sahara Occidental occupé, pour les années 2005, 2010 et 2016. Photos : Google Earth.

WSRW publie aujourd'hui les notes de recherche «L’expansion des infrastructures de plantations agricoles au Sahara Occidental occupé, 2003-2016», dans lequel nous estimons le développement de chacune des 12 plantations sur le territoire que le Maroc maintient sous occupation.

Téléchargez l'étude ici.

L'étude est faite par analyse visuelle de trois séries d'images satellite fournies par Google Earth, avec différentes photos : de 2003/2004/2005, de 2010/2011/2012 et à partir de 2016.

Il montre que près de 1000 hectares sont aujourd'hui des plantations au Sahara Occidental occupé. Plusieurs des plantations auraient investi massivement depuis la dernière série de photos satellites prises en février de cette année.

ngjir_340.jpgCette note de recherche contient deux principales conclusions :
Il y a une croissance continue de la superficie de plantation. WSRW a constaté une forte augmentation des infrastructures entre 2003-2005 (150 ha) et 2010-2012 (841 ha). Depuis lors, la superficie a augmenté encore (963 ha en 2016). Comme la présente analyse est faite avec des chiffres prudents, la superficie est probablement plus grande.
L’agenda de la première augmentation des infrastructures est étonnant. La forte augmentation des infrastructures construites alors que l'accord commercial était en cours de négociation, suggère que le gouvernement marocain et les entreprises franco-marocaines impliquées avaient prévu que l'accord commercial serait conclu. Après tout, l’UE est le principal marché pour les produits agricoles de Dakhla. Entre la première série d’image et la deuxième, le nombre des plantations est passé de 4 à 12.

En 2012 WSRW a publié le rapport « Etiquettes et responsabilité - Comment l'UE ferme les yeux sur les produits agricoles frauduleusement étiquetés au Sahara Occidental occupé comme provenant au Maroc ». La note de recherche publiée aujourd'hui s’ajoute aux conclusions de cette étude initiale. Même si aucun Etat au monde ne reconnaît les revendications du Maroc sur le territoire, l'UE applique actuellement les termes de l'accord avec le Maroc pour les marchandises en provenance d'un territoire qui est en dehors des frontières internationalement reconnues du Maroc. Le 10 décembre 2015, la Cour de justice de l'UE a ordonné d'annuler l'accord dans la mesure où il a permis l’entrée des produits du Sahara Occidental dans l'UE sur une base du libre-échange. Il n'y a aucune indication que l'UE, le Maroc, les exportateurs ou les importateurs honorent la décision de 2015 du tribunal.

Le 19 juillet 2016, la Cour de justice de l'Union européenne doit entendre les deux parties dans le cas Front Polisario vs. Conseil européen. L'UE a fait appel la décision de la première instance sur des points techniques : que le tribunal n'a pas le mandat de se prononcer sur ces questions internationales, et qu’il ne pouvait pas être accordé au Polisario le droit de parler au nom du peuple du territoire dans un tribunal de l'UE.

Le Maroc a envahi le Sahara Occidental en 1975, contre l'avis de la Cour internationale de Justice.

Toutes les plantations sont également disponibles via ce fichier Google Earth (nécessite que Google Earth soit installé sur votre ordinateur).

Actualités

Vos commerçants vendent-ils les tomates « volées » ?

La saison d'exportation de tomates du Maroc commence aujourd'hui. Mais certaines des tomates « marocaines » que vous trouverez bientôt sur les étals ont été cultivées illégalement dans un territoire sous occupation militaire. Vous avez repéré des tomates suspectes ? Aidez-nous à les identifier dans votre magasin !

27 septembre 2013

Les barons de la tomate au Sahara Occidental occupé

Qui profite de l'agro-industrie en plein essor dans les territoires occupés du Sahara Occidental ? Sûrement pas les Sahraouis.

25 juin 2012

Les consommateurs de l'UE complices de l’occupation sans le savoir

Le rapport de Western Sahara Resource Watch renseigne sur la façon dont des produits de l'agro-industrie controversée dans le territoire occupé, se retrouvent dans les paniers de clients européens non avertis.

18 juin 2012

Révélation WSRW : agro-industrie massive au Sahara Occidental occupé

Le nouveau rapport WSRW "Les tomates du conflit" publié aujourd’hui révèle une augmentation massive de l’industrie agricole marocaine au Sahara Occidental occupé et son commerce vers l'UE.

14 février 2012