COP22 : Ban Ki-Moon aborde la propagande marocaine avec la CCNUCC
Article image
Le porte-parole du secrétaire général de l'ONU a déclaré le 7 novembre que les cartes erronées représentant le Sahara Occidental comme une partie du Maroc sur le site web de la COP22.ma avaient été abordées avec l'organisation climatique de l'ONU, la CCNUCC. Pendant ce temps, les organisateurs de la COP22 continuent à propager l'occupation marocaine.
Publié 09 novembre 2016


Dans un point de presse du 7 novembre, le porte-parole de Ban Ki-Moon, M. Stéphane Dujarric, a déclaré que les fausses cartes présentées sur COP22.ma ont été discutées au sein de l'ONU.

« A propos du site Web, nous avons abordé avec nos collègues de la CCNUCC ces préoccupations pour lesquelles nous avons été sensibilisés, je sais qu'ils sont en contact avec les organisateurs », a-t-il répondu à Inner City Press. Voir la vidéo à droite.

WSRW a publié le 2 novembre un nouveau rapport sur l’importante croissance prévue pour les infrastructures énergétiques au Sahara Occidental occupé. Une partie de ce rapport a également rapporté comment le site officiel COP22.ma contenait des cartes qui incluaient le Sahara Occidental comme partie du territoire national marocain. Aucun Etat au monde ne reconnaît les revendications marocaines sur le Sahara Occidental.

Le 6 novembre, tout le site Web a été relancé, et les cartes avaient disparu.

Le 7 novembre, le ministre marocain des Affaires étrangères a rappelé la célébration de l’invasion du Sahara Occidental par son pays lors à l'ouverture officielle de la conférence.

Le porte-parole de l'ONU a également été interrogé aujourd'hui sur la détention de la vice-présidente du Parlement africain Suelma Beirouk. Il n'avait pas connaissance de la question.

Actualités

Énergie verte mais sale sur terres occupées

Comment peut-il être mauvais de développer les énergies renouvelables, dans un monde qui a désespérément besoin d'une transition verte ? Au Sahara Occidental, les problèmes sont nombreux.

21 juillet 2020

La VP du Parlement africain expulsée était accréditée Cop22

Voir le document d'accréditation de la Vice-Présidente du Parlement panafricain ici.

10 novembre 2016

Le ministre marocain des Affaires étrangères et l’invasion à la COP22

Le ministre marocain des Affaires étrangères - comme prévu - s'est, le 7 novembre, répandu sur l'occupation du Sahara Occidental par son pays lors de la déclaration d'ouverture de la COP22.
09 novembre 2016

Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

02 novembre 2016