L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
Article image

WSRW a écrit à l'OPEP pour demander à l'organisation de clarifier sa position sur le Sahara Occidental suite à son communiqué de presse sur la controversée conférence du Forum de Crans Montana que l'OPEP déclare avoir eu lieu à "Dakhla, Maroc".

Publié 21 mars 2018

Dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, le Secrétaire Général de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) a félicité le responsable du Forum International de l'Energie (FIE) pour la médaille d'or du Forum Crans Montana qu'il a reçu lors d'une cérémonie officielle à Dakhla, Maroc.

Le secrétaire général de l'OPEP, M. Mohammad Sanusi Barkindo, a repris à la fois le secrétaire général chinois, M. Sun Xiansheng, ainsi que le forum Crans Montana.

M. Sun Xiansheng a été président de l'institut chinois de recherche technologique et économiques du National Petroleum Corporation (CNPC). Cette société a été impliquée dans l'exploration pétrolière offshore au Sahara Occidental pendant des années, à travers sa filiale BGP.

Encore aujourd'hui, l'un des navires sismiques de BGP, le BGP Prospector, mène des études sur le bloc maritime de Boujdour, au large du territoire occupé. Le bloc appartenait auparavant à Kosmos Energy. Le graphique ci-dessus montre le navire de CNPC, le BGP Prospector au 20 mars 2018.

Western Sahara Resource Watch a écrit aujourd'hui au président de l'OPEP, demandant la position de l'organisation sur le conflit. WSRW demande également si le Fonds de l'OPEP pour le développement international (OFID) pourrait soutenir des projets dans le territoire occupé. En 2017, l'OFID a soutenu l'entreprise nationale l'OCP, une entreprise marocaine qui exploite les ressources en phosphates du Sahara Occidental en violation du droit international.

L'OPEP compte 16 membres : Algérie, Angola, Équateur, Guinée équatoriale, Gabon, Iran, Irak, Koweït, Libye, Nigéria, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Venezuela.

Dans sa lettre à l'OPEP, WSRW souligne que les remarques de l'organisation sont "particulièrement étonnante, étant donné qu'un certain nombre des État membres de l'OPEP reconnaissent le Sahara Occidental en tant qu'État indépendant, avec qui ils entretiennent d'actives relations diplomatiques".

"Nous appelons les États membres de l'OPEP à aborder cette question avec l'organisation, pour s'assurer qu'elle n'agit pas d'une manière qui entrave le processus de paix au Sahara Occidental sous médiation des Nations Unies, en renforçant des allégations de l'agresseur dans le conflit ", dit Sara Eyckmans de WSRW.

Le Forum Crans Montana a fini sa quatrième édition à Dakhla, ville du sud du Sahara Occidental occupé, sous le patronage de la monarchie marocaine - la même monarchie qui a ordonné l'invasion et l'annexion du Sahara Occidental en 1975. Crans Montana semble être une organisation internationale atypique qui rassemble des dirigeants du monde pour discuter des problèmes actuels de la politique internationale, mais sa structure et son financement sont loin d'être clairs. WSRW a contacté l'organisation à plusieurs reprises, mais n'a jamais reçu de réponse.
 

Actualités

Vaste étude pétrolière russo-sino-britannique au Sahara Occidental

Toutes les sociétés pétrolières multinationales du Sahara Occidental occupé ayant abandonné leurs activités. Le gouvernement marocain tente d’attirer l’attention de nouveaux investisseurs sur la poursuite de l’exploration pétrolière illégale. Des compagnies nationales russes et chinoises, commandées par une entreprise britannique, sont à l'origine d'un vaste programme d'exploration.

26 juillet 2018

Le Forum Crans Montana en question reste silencieux

Les questions répétées de WSRW sur la structure de l'organisation ou les bailleurs de fonds de l'événement litigieux organisé en pays occupé restent sans réponse.

27 février 2016

L’UA condamne le Forum Crans Montana au Sahara Occidental occupé

L'Union Africaine a publié une déclaration condamnant fermement les projets de l'organisation suisse de Crans Montana à tenir son forum à Dakhla, au Sahara Occidental occupé, "car c’est une violation grave du droit international". Lire la Déclaration complète ici.

09 février 2015

Le gouvernement sahraoui présente son plan climat

Voici la contribution du peuple sahraoui à la lutte mondiale contre le changement climatique, présentée aujourd'hui lors d'un événement parallèle à la COP26.

08 novembre 2021