Le contrat de Continental au Sahara Occidental expire l'an prochain
Article image

Le contrat du géant allemand de la fabrication, Continental AG, pour la mine de Bou Craa au Sahara Occidental occupé arrive à échéance dans 15 mois.

Publié 21 mars 2019

Les obligations contractuelles de Continental, l'entreprise allemande de caoutchouc, vont expirer le 20 juin 2020. Cela a été confirmé dans un courrier de Continental à WSRW le 11 mars 2019.

En 2015, ContiTech, une filiale du fabricant allemand Continental AG, a signé un contrat de cinq ans pour la maintenance du convoyeur utilisée par le Maroc pour transporter le minerai de phosphate de la mine de Bou Craa jusqu'à l'océan. Une fois au port, le minerai est chargé sur des navires pour être transporté vers des clients à l'étranger.

L’opération minière est effectuée par l'OCP, compagnie national marocaine de phosphate. Le peuple sahraoui s'oppose à ce commerce. Les controverses liées au pillage ont conduit progressivement à une forte diminution du nombre de clients achetant le minerai du conflit.

La société allemande a précédemment expliqué avoir fourni des systèmes permettant un débit de « 2 000 tonnes par heure et une vitesse de plus de quatre mètres par seconde ».

Dans les versions précédentes de son site Web, ContiTech avait déclaré que Phosbucraa se trouvait au Maroc. Dans un courrier à WSRW en 2017, la société a reconnu l'erreur et "regrette l'erreur accidentelle selon laquelle nous avons reconnu le Sahara occidental comme faisant partie du [royaume du] Maroc".

Selon des lettres de Continental, la société a fourni pour la première fois un convoyeur à la mine de Bou Craa en 1971, pendant le règne colonial espagnol sur le Sahara Occidental sous le régime du général Franco. Après l’annexion militaire du Sahara Occidental par le Maroc en 1975 et la prise de contrôle de l'administration des mines dans le territoire occupé par les autorités marocaines via l'OCP SA, Continental a "conclu un accord-cadre avec OCP SA afin de garantir le remplacement des demandes en cas de besoin" pour la bande convoyeuse.

Bien que Continental ait déclaré encore et encore son attachement aux "principes en matière de droits de l'homme, de travail, d'environnement et de lutte contre la corruption", la société refuse de dire si elle est d'accord avec l'avocat général de l'Union européenne selon lequel le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui est un droit humain.

Actualités

WSRW exhorte les actionnaires à défier Continental

Le contrat controversé de Continental au Sahara Occidental occupé est proche de son expiration. S'il est renouvelé, WSRW demande aux propriétaires de porter la question lors de la prochaine Assemblée Générale.

25 juin 2020

Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?

Alors que Continental renégocie son contrat avec la société nationale marocaine de phosphate, il n'est toujours pas clair si le groupe allemand a l'intention de limiter ses opérations au Maroc ou les étendre au Sahara Occidental occupé.
 

13 avril 2020

Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental

La multinationale qui facilite les exportations controversées de phosphate au Sahara Occidental est critiqué par un groupe d'organisations allemandes.
 

23 mars 2020

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 février 2020