Des députés demandent l'arrêt du fret illégal du phosphate sahraoui

Des députés britanniques, norvégiens et néo-zélandais demandent l'arrêt du fret illégal du phosphate sahraoui. El Moudjahid, 21 de juin 2008.

Publié 04 July 08

El Moudjahid
Algérie,
21 de juin 2008

29 députés britanniques, norvégiens et néo-zélandais ont appelé vendredi dernier la compagnie de fret Gearbulk à cesser le fret et le transport du phosphate extrait du Sahara Occidental occupé. Cet appel a été lancé dans une lettre, dont APS a reçu une copie, adressée à la compagnie Gearbulk et portant, entre autres, les signatures de Jeremy Corbyn , député du parti travailliste et président du groupe parlementaire britannique de solidarité avec le Sahara Occidental, d'un nombre de députés des différents partis représentés au sein du parlement britannique, des députés relevant du parti nationaliste écossais et des députés norvégiens et néo-zélandais. Dans cette lettre, les députés soulignent que la compagnie Gearbulk assure le fret du phosphate d'un territoire "occupé, depuis 1975, par le Maroc et dont la majorité des habitants vivent dans des camps de réfugiés en Algérie". Enregistrée aux Bermudes et établie en Grande-Bretagne, la compagnie, dont le capital est détenu à 60% par un norvégien et à 40 par un japonais, transporte du phosphate du Sahara Occidental occupé vers la Nouvelle-Zélande, participant ainsi, aux côtés du Maroc, au pillage de richesses ne lui appartenant pas, précise la lettre. "Le fret du phosphate est dans l'intérêt du Maroc (...), alors que contribuer à ce fret signifie rendre légitime l'occupation illégale par le Maroc de ce territoire", indiquent les députés.
"Ce type de soutien contribue à encourager le Maroc à ne pas mettre un terme à cette occupation, à tergiverser et à gagner du temps pour profiter de la situation actuelle", souligne la lettre. 
 

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

04 July 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

04 July 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

04 July 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

04 July 08