Deux vaisseaux en route vers la Nouvelle-Zélande
Deux navires en gros remplis de phosphates du Sahara Occidental occupé vont arriver dans les semaines prochaines en Nouvelle-Zélande.
Publié 28 octobre 2008


Un des navires - Tenshu Maru (numéro IMO 9317080) - est destiné au producteur d’engrais Ballance Agri-Nutrients. Tenshu Maru est apparemment géré par la compagnie maritime des Philippines Astro Shipmanagement de Cebu City.

L’autre, Alam Sempurna (numéro IMO 8312071), est pour l’importateur Ravensdown, et il est géré/possédé par la compagnie Malaisienne Pacific Carriers.

L’arrivée du Tenshu Maru est estimée à Northport (Marsden Point), au quai MP1, le 31 octobre, pour décharger les roches de phosphate. Il est estimé qu’il continue la 1er novembre. Le navire arrivera à Tauranga le 1er novembre, continuera vers Timaru Point le 3, où il arrivera le 5, avant de continuer vers le sud le 6. Il atteindra son dernier port, Southport (Bluff) le 7 novembre, avant de finir de décharger le 8.

L’arrivée du navire Alam Sempurna est estimée à Port de Napier le 9 novembre, avant de continuer vers Lyttleton le 11. Selon les informations d’arrivées du Napier, il est supposé venir de "Laayoune, Maroc". Cependant, selon le gouvernment du Nouvelle-Zélande et selon le reste de la communauté internationale Laayoune - ou El Aaiun – comme cela s’écrit correctement, ne fait pas partie du Maroc.

Après Napier, le Alam Sempurna atteindra le port de Lyttleton le 12 novembre 2008.

Le phosphate est expédié hors du Sahara Occidental au mépris des souhaits et des intérêts du peuple sahraoui. Le Maroc gagne des milliards de dollars par an de l’industrie du phosphate dans le pays qu’il occupe depuis 1975. Un tel commerce est en violation de l’opinion légale des Nations Unies depuis 2002. Trois compagnies maritimes ont annoncé au cours de l’année dernière qu’elles ne feraient plus de transports de phosphate, par préoccupation éthique.
Actualités

Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara

Alors que d'autres entreprises à l'échelle internationale ont réussi à trouver d'autres sources de phosphate - et malgré une demande du gouvernement néo-zélandais de faire la même chose - l'industrie des engrais kiwis ne semble pas disposée à abandonner ses importations en provenance du Sahara Occidental occupé.

09 mai 2020

Pour comprendre la controverse Neo-Zélandaise sur les phosphates

Les deux sociétés néo-zélandaises Ravensdown et Ballance Agri-Nutrients, désormais les deux seuls clients du minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé dans le monde, défendent leurs achats sur les réseaux sociaux. Voici ce qui ne va pas avec ce qu'ils prétendent.

18 septembre 2018

Les importateurs d'engrais néo-zélandais défendent leurs importations

L'Association néo-zélandaise des engrais, représentant les compagnies importatrices controversées en Nouvelle-Zélande déclare à la télévision nationale être "au courant de ce qui se passe au Sahara Occidental mais qu'il n'y a aucune raison de ne pas utiliser la roche phosphatée de la zone".

31 mars 2015

Pillage de Noël des importateurs néo-zélandais

Deux bateaux sont sur le point d'arriver en Nouvelle-Zélande avec des phosphates du Sahara Occidental occupé.
07 janvier 2013