Deux nouveaux navires vont arriver en Nouvelle-Zélande cette semaine
Article image
Deux navires vont arriver en Nouvelle-Zélande cette semaine avec des phosphates provenant du Sahara Occidental occupé.
Publié 30 November 08


2 navires entrent maintenant dans les eaux néo-zélandaises avec de la roche de phosphate provenant du Sahara occidental occupé, un commerce qui est une violation du doit international.

White Diamond (IMO numéro 9330666)
Arrivera au port de Tauranga le 2 décembre, départ le 5, vers Timaru, oú il arrivera le 6, avant de continuer vers sa destination finale, Bluff, le 7. White Diamond est géré par l’israélien « Ofer Ships Holdings », à Haifa.

Triton Stork (IMO numéro 9328675)
Arrivera au port de Lyttleton le 3 Décembre, poursuite vers Napier le 4.

Le Triton Stork, sous pavillon de Panama, arrive à Lyttleton pour la deuxième fois cette année chargé de phosphate du Sahara Occidental. Il est arrivé le 31 janvier 2008 dans le même port, avec la même cargaison.

Il a aussi transporté une cargaison de tels phosphates vers Fremantle, Perth en Australie, arrivé aux alentours du 21 août 2005. Le navire est censé appartenir à Triton Nav BV (Pays-Bas).
Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

30 November 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

30 November 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

30 November 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

30 November 08