Deux nouveaux navires vont arriver en Nouvelle-Zélande cette semaine
Article image
Deux navires vont arriver en Nouvelle-Zélande cette semaine avec des phosphates provenant du Sahara Occidental occupé.
Publié 30 novembre 2008


2 navires entrent maintenant dans les eaux néo-zélandaises avec de la roche de phosphate provenant du Sahara occidental occupé, un commerce qui est une violation du doit international.

White Diamond (IMO numéro 9330666)
Arrivera au port de Tauranga le 2 décembre, départ le 5, vers Timaru, oú il arrivera le 6, avant de continuer vers sa destination finale, Bluff, le 7. White Diamond est géré par l’israélien « Ofer Ships Holdings », à Haifa.

Triton Stork (IMO numéro 9328675)
Arrivera au port de Lyttleton le 3 Décembre, poursuite vers Napier le 4.

Le Triton Stork, sous pavillon de Panama, arrive à Lyttleton pour la deuxième fois cette année chargé de phosphate du Sahara Occidental. Il est arrivé le 31 janvier 2008 dans le même port, avec la même cargaison.

Il a aussi transporté une cargaison de tels phosphates vers Fremantle, Perth en Australie, arrivé aux alentours du 21 août 2005. Le navire est censé appartenir à Triton Nav BV (Pays-Bas).
Actualités

Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara

Alors que d'autres entreprises à l'échelle internationale ont réussi à trouver d'autres sources de phosphate - et malgré une demande du gouvernement néo-zélandais de faire la même chose - l'industrie des engrais kiwis ne semble pas disposée à abandonner ses importations en provenance du Sahara Occidental occupé.

09 mai 2020

Pour comprendre la controverse Neo-Zélandaise sur les phosphates

Les deux sociétés néo-zélandaises Ravensdown et Ballance Agri-Nutrients, désormais les deux seuls clients du minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé dans le monde, défendent leurs achats sur les réseaux sociaux. Voici ce qui ne va pas avec ce qu'ils prétendent.

18 septembre 2018

Les importateurs d'engrais néo-zélandais défendent leurs importations

L'Association néo-zélandaise des engrais, représentant les compagnies importatrices controversées en Nouvelle-Zélande déclare à la télévision nationale être "au courant de ce qui se passe au Sahara Occidental mais qu'il n'y a aucune raison de ne pas utiliser la roche phosphatée de la zone".

31 mars 2015

Pillage de Noël des importateurs néo-zélandais

Deux bateaux sont sur le point d'arriver en Nouvelle-Zélande avec des phosphates du Sahara Occidental occupé.
07 janvier 2013