Le gouv. sahraoui : aucune activité au Sahara Occidental en guerre

Le gouvernement sahraoui a déclaré qu'il considérait désormais "l'ensemble du territoire de la République sahraouie, soit ses espaces terrestres, maritimes et aériens, comme une zone de guerre", conseillant à tous les pays et opérateurs économiques de s'éloigner du territoire.

Publié 19. November 20

Ci-dessus : le Maroc a construit le plus long mur de défense du monde, plus de 2500 km entouré de champs de mines denses, au Sahara Occidental occupé.

Pour le septième jour consécutif, les affrontements armés entre l'armée marocaine et l'Armée de libération sahraouie se poursuivent dans divers endroits du Sahara Occidental - un territoire non autonome de la taille du Royaume-Uni dont les trois quarts sont occupés illégalement par Maroc depuis 1975. Des combats ont éclaté le 13 novembre, lorsque les troupes marocaines sont entrées dans une zone - Guerguerat - où toute présence militaire est strictement interdite par les termes de l'accord de cessez-le-feu de 1991 négocié par l'ONU.

Hier, le porte-parole du secrétaire général de l'ONU a confirmé les hostilités. Dans le même temps, des rapports ont fait état d'un asphaltage de la route par le Maroc à Guerguerat, toujours en violation flagrante du cessez-le-feu.

Tard hier soir, le ministère sahraoui de l'Information, opérant depuis la zone du Sahara Occidental contrôlée par les Sahraouis, a fait parvenir un communiqué dans lequel il exhorte "tous les pays du monde et les secteurs public et privé à s'abstenir de toute activité de quelque nature que ce soit dans le territoire sahraoui devenu une zone de guerre ouverte. " Lisez la déclaration complète ci-dessous.

"Puisque les armes sont à nouveau tirées au Sahara Occidental, il est temps pour les entreprises internationales du Sahara Occidental de faire leurs valises et de partir", a déclaré Sylvia Valentin, présidente de Western Sahara Resource Watch.

"Une évaluation des risques décente et une approche commerciale responsable les auraient amenés à conclure il y a longtemps que coopérer avec une puissance occupante sur des terres annexées n'est pas quelque chose dans lequel ils devraient s'engager. Les entreprises et les gouvernements qui ont jusqu'à présent ignoré les manifestations sahraouies criant haut et fort contre le pillage de leur territoire et l'évolution juridique mettant l'accent sur le droit des Sahraouis au consentement doivent désormais accepter leurs pertes. Nous félicitons toutes les entreprises et investisseurs internationaux qui ont compris les conséquences du droit du peuple sahraoui au consentement et qui se sont abstenus de s'engager dans des éhcanges commerciaux dans ce qui est maintenant une zone de guerre. WSRW condamne les entreprises qui ont contribué à la prolongation du statu quo, par leur soutien financier et les signes d'acceptation politique des revendications sans fondement du Maroc sur le Sahara Occidental", a déclaré Sylvia Valentin.


La déclaration ci-dessous a été publiée sur l'agence de presse SPS du Polisario. (traduction non officielle)

Déclaration de la République arabe sahraouie démocratique, 18 novembre 2020

La République sahraouie déclare se trouver en situation de légitime défense en raison de l'acte d'agression lancé par les forces d'occupation marocaines sur le territoire sahraoui le 13 novembre 2020 à Guerguerat et mouvements de leurs forces hors de leurs positions en violation flagrante des accords militaires signés avec les Nations Unies.

La guerre imposée à notre peuple, que le régime marocain lui-même a reconnu avoir enflammée, fait de tout le territoire de la République Sahraouie, soit ses espaces terrestres, maritimes et aériens, une zone de guerre où les affrontements militaires entre l'Armée populaire de libération sahraouie et l'armée d'occupation du Maroc sont en cours.

En conséquence, le Gouvernement de la République Sahraouie lance un appel urgent à tous les pays du monde et aux secteurs public et privé pour qu'ils s'abstiennent de toute activité de quelque nature que ce soit dans le territoire sahraoui devenu une zone de guerre ouverte.

Dans les circonstances de la guerre d'agression imposée à notre peuple, la République Sahraouie reste attachée aux principes du droit international humanitaire et au droit légitime de notre peuple à la légitime défense, et elle continuera de s'engager sérieusement dans les efforts internationaux et africains pour résoudre le conflit basé pacifiquement sur le plein respect du droit inaliénable et non négociable du peuple sahraoui à la liberté et à l'indépendance.

Actualités

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

19. April 21

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

13. April 21

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

01. April 21

Thyssenkrupp poursuivra-t-il ses activités au Sahara Occidental ?

Le géant allemand de l'ingénierie industrielle reste évasif s'il va ou non se tenir à distance des futurs projets au Sahara Occidental occupé.

17. March 21