Plans pour la troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé

Des informations ont fait surface sur les projets du Maroc pour une troisième centrale solaire au Sahara Occidental occupé, qui sera construite à proximité de l'agro-industrie de Dakhla.

24 août 2020

Africa Intelligence rapporte le 24 août que l'Agence marocaine pour l'énergie durable (MASEN) a publié quelques détails sur son projet de centrale solaire à Dakhla, une ville située le long de la côte du Sahara Occidental occupé.

La centrale constituera la troisième unité du territoire que le Maroc maintient sous occupation militaire illégale depuis 1975. Une centrale de 80 MW près d'El Aaiún (dénommée NOOR Laayoune) et une centrale de 20 MW près de Boujdour (dénommée NOOR Boujdour) sont opérationnel depuis 2018.

Les informations diffusées sont principalement liées à l'emplacement de l'usine : à El Argoub, sur la baie de Dakhla, juste en face de la ville. Avec raison. De nombreux hôtels ont ouvert ces dernières années sur la rive ouest de Dakhla - la plupart appartenant à la princesse Lalla Noufissa El-Yacoubi, cousine du roi du Maroc. La localisation de la centrale solaire de l'autre côté de la baie ne gâchera pas la vue des touristes en visite. En outre, El Argoub se trouve à proximité de "plusieurs grandes serres tournées vers l'exportation et gourmandes en énergie", comme le décrit Africa Intelligence. Certaines de ces serres appartiennent au roi du Maroc.

Une étude d'impact environnemental aurait été réalisée en août par le wali de la région de Dakhla Oued Ed-Dahab, Lamine Benomar.

Les centrales solaires opérationnelles au Sahara Occidental ont été développées par la société saoudienne ACWA Power, dont le contrat de reprise avec le MASEN dure 20 ans. On ne sait pas encore si ACWA Power joue un rôle dans cette nouvelle troisième centrale du territoire.

Le Maroc a envahi illégalement la partie nord-ouest du territoire en 1975. Alors que les forces marocaines étendaient l'occupation dans la région de Dakhla où la nouvelle centrale solaire est en cours de construction, l'Assemblée générale des Nations Unies appelait à la fin de l'occupation par le Maroc.

Western Sahara Resource Watch a écrit à l'ACWA le 5 juin 2020 et le 29 novembre 2016 concernant la construction de deux parcs d'énergie solaire près de Boujdour et El Aaiún et le 2 juillet 2013 alors que l'ACWA était préqualifiée pour un appel d'offres sur l'énergie éolienne pour le territoire. Nous n'avons jamais reçu de réponse de la société.

Le Maroc a depuis longtemps des projets solaires à El Argoub. En 2016, l’organisme marocain Société d’investissement Energétiques a signé une convention avec la municipalité locale pour le développement d’un tel projet.

Actualités

Un groupe espagnol aide le Maroc à verdir l'occupation

Le gouvernement marocain a fait appel à des consultants espagnols pour grimer le point noir des droits humains de Dakhla en une prétendue éco-ville.

20 août 2021

Le pétrole d'Espagne continue à alimenter l'occupation

Voici tous les navires qui ont l’année dernière transporté des produits pétroliers des raffineries espagnoles vers le Sahara Occidental occupé.

04 septembre 2021

Nouvelle cargaison sale attendue de Bilbao

Pour la deuxième fois en deux semaines, une cargaison de produits éoliens pourrait être exporté de Bilbao au Sahara Occidental.

08 août 2021

Encore d'autres éléments Siemens en route pour le Sahara Occidental

WSRW a reçu des images d'équipements sanglés dans la cale d'un navire qui fait route de Bilbao vers le Sahara Occidental occupé.

23 juillet 2021