Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental
6071bfc4b810b_map

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

13 April 21

Western Sahara Resource Watch publie aujourd'hui son aperçu annuel 2020 des entreprises impliquées dans l'achat du minerai du conflit du Sahara Occidental occupé : le phosphate.

Pour l'année civile 2020, le rapport attribue toutes les cargaisons qui ont quitté le territoire occupé à 7 ou 8 acheteurs dans le monde. Le volume total exporté est estimé à 1,1 million de tonnes avec une valeur estimée à 170,8 millions de $US - payé à l’OCP SA la compagnie nationale de phosphate du Maroc, qui n'a aucun droit ni mandat légal au Sahara Occidental. Les cargaisons ont été transportées à bord de 22 vraquiers.

Le navire le Pacific Crown ici dans le détroit de Gibraltar en direction d'El Aaiún, Sahara Occidental, le 27 février 2021. Le navire a chargé à une cargaison destinée à Paradeep, en Inde, le plus gros importateur du minerai du conflit du Sahara occidental. Au total, 22 navires ont transporté 1,12 million de tonnes extrait au territoire en 2020.

Les exportations restent à peu près au même niveau que dans le minimum record de 2019. Les calculs de WSRW révèlent que les échanges avec la coentreprise d'OCP en Inde et avec deux coopératives d'agriculteurs en Nouvelle-Zélande restent relativement stables par rapport à l'année précédente, représentant 64% et 20, 4% de l'ensemble du commerce, respectivement. Le reste est destiné au Brésil, au Japon et très probablement à la Chine et aux Philippines.

Continental et Epiroc, les principaux fournisseurs de services pour l’exploitation des réserves de phosphate du Sahara Occidental par le Maroc ont récemment mis fin à leur implication de longue date sous la pression des investisseurs.

Téléchargez ici le rapport.

Après examen des données dans les pays importateurs, WSRW a conclu que le prix que le Maroc tire du commerce pourrait être environ deux fois plus élevé que ce qu’estimé dans les éditions précédentes de la même série de rapports.

Le minerai de phosphate exploité illégalement est une importante source de revenus pour le gouvernement marocain, qui maintient une grande partie du territoire du Sahara Occidental sous occupation militaire, contrairement au droit international. Les représentants du peuple sahraoui se sont toujours exprimés ouvertement contre le commerce, tant à l'ONU, en général, qu'auprès des entreprises spécifiques.

Retrouvez les éditions précédentes des rapports P pour Pillage, publiées depuis 2014, ici. WSRW appelle toutes les entreprises impliquées dans le commerce à interrompre immédiatement tous les achats de phosphate du Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution au conflit ait été trouvée et que le peuple sahraoui ait été assuré de l'exercice de son droit fondamental à l'autodétermination. Les investisseurs sont invités à interpeller les entreprises ou à se désinvestir si les entreprises ne s'engagent clairement à se retirer de telles transactions.

Actualités

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

13 April 21

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

13 April 21

Thyssenkrupp poursuivra-t-il ses activités au Sahara Occidental ?

Le géant allemand de l'ingénierie industrielle reste évasif s'il va ou non se tenir à distance des futurs projets au Sahara Occidental occupé.

13 April 21

ENGIE et Global Diligence lancent une "consultation" secrète

La compagnie française ENGIE va construire des infrastructures au Sahara Occidental et a engagé le cabinet de conseil Global Diligence pour blanchir ses opérations avec la puissance occupante.

13 April 21