Turquie : 1er bailleur de fonds de l'occupation du Sahara Occidental

La valeur des exportations de farine de poisson du Sahara Occidental occupé vers la Turquie en 2019 pourrait avoir été supérieure à l'ensemble du commerce du phosphate en provenance du territoire occupé.

26 juin 2020

Plus de 100 millions de $US. C'est la valeur approximative de la farine de poisson exportée pour l'année civile 2019 vers la Turquie par des entreprises marocaines au Sahara Occidental occupé. Le montant est basé sur le suivi par Western Sahara Resource Watch des navires entre le Sahara Occidental et la Turquie. C'est la première fois que WSRW présente une estimation du volume massif des exportations de farine de poisson vers la nation méditerranéenne.

Pour comparer : en 2019, les importations mondiales de minerai de phosphate du Sahara Occidental s'élevaient à environ 90 millions de $US, selon le rapport WSRW P pour Pillage 2020. Le minerai de la zone de conflit a toujours été considéré comme le produit d'exportation le plus précieux du Maroc depuis le territoire qu'il maintient sous occupation. En 2019, ce n'était probablement pas le cas.

La farine de poisson est normalement un produit fabriqué à partir de restes de poisson qui ne sont pas disponibles pour la consommation humaine. Cependant, au Sahara Occidental, il semble que le poisson capturé est utilisé directement pour être réduit en farine et en huile pour l'exportation. En Turquie, la farine de poisson est principalement utilisée pour l'alimentation animale, surtout pour l'alimentation en l'aquaculture.

Notre suivi révèlent un total de 18 expéditions depuis le territoire occupé vers Güllük, à bord de 10 navires différents, au cours de l'année dernière. WSRW estime la quantité totale de farine de poisson exportée vers Güllük à 74 137 tonnes. Nos calculs prennent en compte les escales des navires dans d'autres ports - en plus du Sahara Occidental - en route vers Güllük, et l'évolution du tirant d'eau des navires lors de ces escales.

Si l'on considère les prix de la farine de poisson enregistrés à l'Index Mundi, à 1 439 USD / tonne en moyenne pour 2019, la valeur totale des cargaisons s'élèverait à plus de 106 millions USD.

Il est à noter que le prix réel n'est pas connu et que les prix enregistrés sur Index Mundi ne donnent qu'une idée approximative du prix réel. Notre calcul des exportations de farine de poisson vers la Turquie ne prend pas en compte les transports possibles de farine de poisson du Sahara Occidental via le port d'Agadir, au Maroc.

En vertu du droit international, les ressources naturelles du Sahara Occidental ne peuvent être exploitée, utilisées et exportées qu'avec le consentement préalable du peuple du territoire. Ce n'est pas le cas en ce qui concerne les exportations de farine de poisson.

Un autre transport est actuellement en cours cette semaine. Le navire battant pavillon panaméen Joy Express (numéro OMI 9378254) a quitté le port d'El Aaiún le 25 juin dans la soirée, en direction de Güllük.

Le 6 novembre 2019, Western Sahara Resource Watch (WSRW) a assisté à l'arrivée du navire Derya Aytekin au port de Güllük, entièrement chargé de sacs de farine de poisson. La farine de poisson a été transportée par camion vers la société aquacole turque Gümüşdoğa A.S., qui a pris en charge tout ou partie de la cargaison.

WSRW considère qu'il est probable que d'autres entreprises aquacoles à Güllük - ainsi que des importateurs dans les ports turcs d'Ambarli, Nemrut, Izmit, Colkuk, Eregli - reçoivent des farines de poisson du Sahara Occidental. Les 18 chargements de 2019 avaient été entièrement ou partiellement effectué au Sahara Occidental. Quelques navires ont aussi chargé du fret à Nouadhibou en Mauritanie et dans les ports du Maroc.

On ne sait pas exactement quelles entreprises du Sahara Occidental produisent la farine de poisson qui est exportée vers la Turquie. Selon le gouvernement marocain (ou à télécharger), il existe un certain nombre d'exportateurs de farine ou d'huile de poisson dans le port d'El Aaiún : Copelit, Delta Ocean, KB Fish, Laayoune Elevage, Laayoune Proteine, Sepomer Sahara, Somatraps, Sotragel. La liste du gouvernement mentionne également une entreprise appelée Protein and Oil Industry à Dakhla. Voici la même liste gouvernementale de 2018.

Les chiffres officiels du commerce extérieur marocain estiment que 156 000 tonnes de farine de poisson ont été exportées du "Maroc" pour l'année 2019. Sur ce montant, 90 411 tonnes, soit 58%, ont été destinées à la Turquie, selon la même source. Compte tenu des estimations de WSRW des importations turques de farine de poisson sahraouie pour 2019 d'environ 74 137 tonnes, cela signifierait que la Turquie reçoit presque toute sa farine de poisson "marocaine'' du territoire occupé.

Les navires impliqués dans le commerce avec la Turquie l'année dernière étaient les : Arife, Derya Aytekin, Efes, Ekmen Trans, Leader Canakkale, Onat, Team Spirit, Teos, Toto BR et Joy Express (ex-Unitrader), battant pavillon du Panama, de la Turquie et de l'Italie . WSRW a observé le nombre de départs mensuels suivants : 1 en janvier, 2 en mars, 1 en avril, 3 en mai, 1 en juin, 3 en juillet, 2 en août, 1 en septembre, 1 en octobre, 2 en novembre, 1 en décembre.

Téléchargez ici l'aperçu (pdf).
 

Actualités

La Turquie maintient ses sales importations de farine de poisson

Au moins un tiers de toutes les farines de poisson exportées par le Maroc sont expédiées du Sahara Occidental occupé vers la Turquie, révèle un nouveau calcul de WSRW.

19 juillet 2021

La litigieuse aquaculture turque en question

La Turquie est devenue le principal importateur de farine de poisson du Sahara Occidental occupé. La société d'aquaculture Gümüşdoğa transforme la farine en produits de la pêche de grande valeur pour le marché européen.

10 novembre 2019

Dagbladet: Ici le navire norvégien ”Ice Crystal” arrive à quai au S.O.

Encore un bateau norvégien avec cargaison provenant du Sahara Occidental occupé. Maintenant Ap (le Parti travailliste) promet une ligne plus dure.

18 septembre 2007

Aquafeed : Appel les investisseurs au dialogue

Un nouveau rapport exhorte les investisseurs à engager le dialogue vis-à-vis de l'industrie aquacole non durable.

29 juillet 2021