WSRW condamne General Electric pour son alimentation de l'occupation
615c4a9cb5102_Aftissat_APSO

Une filiale de la compagnie américaine a signé un contrat avec la société d'énergie du roi marocain pour un grand parc éolien au Sahara Occidental, en situant constamment l'emplacement comme au Maroc. 

05 octobre 2021

Western Sahara Resource Watch publie le 6 octobre 2021 un rapport sur les projets marocains d'énergie renouvelable au Sahara Occidental occupé. Le rapport portera sur les opérations de General Electric.

Photo (Apso) : Le parc éolien d'Aftissat au Sahara Occidental occupé contient déjà 200 MW d'éoliennes. Avec l'engagement de General Electric, la capacité de cette ferme unique doublerait avant 2023. Photo prise récemment. 

GE Renewable Energy, filiale de la société américaine General Electric, a annoncé  le 30 septembre 2021 dans un communiqué de presse avoir obtenu un important contrat pour l'installation d'un parc éolien de 200 MW au Sahara Occidental. 

Dans son communiqué, la compagnie situe constamment référence à l'emplacement du parc « au Maroc ». Ce n'est pas correct. L'ONU, les tribunaux internationaux et la communauté internationale qualifient le Sahara Occidental de séparé et distinct du Maroc. La plus grande partie du territoire est sous occupation marocaine depuis 1975.

L'implication de l'entreprise porte sur un ajout au parc éolien d'Aftissat déjà existant. La nouvelle offre, baptisée « Aftissat 2 », comprendrait 40 turbines de 5 MW chacune. 

L'annonce est faite le lendemain du jugement de la Cour de justice de l'UE qui clarifie que les accords bilatéraux de l'UE avec le Maroc ne peuvent pas inclure le Sahara Occidental.

 "C'est un tournant important pour le Royaume, qui est en passe de devenir l'un des pays émergents les plus engagés dans le développement de l'éolien et du solaire", écrit la société dans le communiqué. 

Western Sahara Resource Watch (WSRW) trouve l'accord et le discourt alarmants. 

« Nous condamnons le manque de soutien de General Electric aux principes fondamentaux du droit international et des droits de l'homme. Votre annonce précise directement que le projet est pour le développement du Maroc. Votre partenaire marocain, propriété du roi du Maroc, n'a aucun droit légal de passer un contrat pour un tel projet avec votre entreprise. Ces terres appartiennent au peuple sahraoui », a écrit aujourd’hui WSRW dans un courrier à la société

WSRW appelle GE Renewable Energy à annuler immédiatement le contrat signé et exhorte les propriétaires internationaux de General Electric Co à échanger avec l'entreprise pour que cela se produise. 

GE Renewable Energy est une société créée en 2015, combinant les actifs éoliens que General Electric avait achetés à la société française Alstom d'une part, et ceux précédemment détenus par la société américaine d'autre part. Dans le cadre des conditions de l'accord d'Alstom, le siège social de GE Renewable Energy a été déplacé de New York à Paris. 

Alstom a été observé à plusieurs reprises dans le territoire occupé. En 2013, des équipements Alstom faisaient partie des fournitures du parc éolien de Foum El Oued. En 2014, WSRW a publié un article sur une famille sahraouie qui a perdu ses terres et ses maisons à cause d'une ligne électrique d'Alstom

Le communiqué de presse de GE Renewable Energy peut également être téléchargé au format PDF

Actualités

Rapport : le Maroc utilise l'énergie verte pour embellir son occupation

D'ici 2030, la moitié de l'énergie d'origine éolienne produite par le Maroc pourrait l'être illégalement au Sahara Occidental occupé. Pourtant, le Maroc se présente comme le meilleur de la classe sur la transition énergétique.

06 octobre 2021

AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental

Pour la quatrième année consécutive, Siemens la compagnie d'ingénierie allemande ne répond pas lors de son assemblée générale annuelle de son obtention du consentement du peuple du Sahara Occidental pour opérer sur ses terres.

12 février 2020

Les réfugiés sahraouis manifestent contre ABB

Les réfugiés sahraouis ont manifesté contre le contrat signé par l'entreprise helvético-suédoise avec le gouvernement marocain pour leur terre occupée.

22 novembre 2018

L'helvético-suédois ABB commence ses opérations en terre occupée

Le géant technologique helvético-suédois ABB a été chargé de construire l'infrastructure destinée à connecter à un nouveau parc éolien situé au Sahara Occidental et au réseau électrique national marocain.

20 novembre 2018