Que fait HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé ?
6137a0855457d_heidelbergcement

Le géant allemand du ciment la multinationale HeidelbergCement possède une usine de ciment au Sahara Occidental. WSRW se demande qui a autorisé la compagnie à opérer dans le territoire occupé.

02 mars 2018

 

Ci-dessus : l'usine de HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé. Photo Mohamed Dchira. Télécharger en haute résolution

A quelques kilomètres de la capitale du Sahara Occidental, une filiale de HeidelbergCement exploite une usine de production de ciment. L'usine est détenue par Ciments du Maroc (CIMAR), qui lui appartient à la multinationale allemande via une filiale italienne, Italcementi.

Le 1er mars 2018, Western Sahara Resource Watch (WSRW) a envoyé un courrier à HeidelbergCement pour lui demander s'il avait obtenu le consentement du représentant du peuple du Sahara Occidental pour ses activités dans le territoire occupé. WSRW a également posé des questions sur les clients et les politiques de l'entreprise.

WSRW a auparavant pris contact le 20 octobre 2016, le 19 février 2017 et le 5 décembre 2017 avec Italcementi - en charge de l'opération -, filiale d'HeidelbergCement, sans réponse. WSRW a également écrit à Italgen, l'ancienne filiale d'Italcementi, le 19 octobre 2016, sans plus de réponse. Italgen a construit l'infrastructure énergétique associée à l'usine CIMAR, inaugurée en 2011 par le secrétaire général du ministère marocain des Mines.

HeidelbergCement et ses filiales situent systématiquement la cimenterie El Aaiún dans le mauvais pays. Voir le site Web de HeidelbergCement [ou télécharger] ou sur le site Web de CIMAR [ou télécharger].

La compagnie situe même la capitale du Sahara Occidental dans les "Provinces du Sud" ou les "Provinces Sahariennes" qui sont les expressions utilisées par le Maroc pour décrire le territoire qu'il tient sous occupation illégale.

Sur toutes les cartes du site web de HeidelbergCement, le Sahara Occidental figure comme partie du Maroc. Aucun pays au monde, ni l'ONU, ne considèrent le Sahara Occidental comme faisant partie du Maroc. Dans un arrêt du 21 décembre 2016, la Cour de justice de l'UE a précisé que le statut des territoires du Maroc et du Sahara Occidental sont "séparés et distincts". Le 10 janvier 2018, l'avocat général de la Cour a précisé le statut du Maroc comme puissance occupante, soulignant que le droit international humanitaire s'applique.

Les illustrations ci-dessous sont tirées du dernier rapport annuel de Ciments du Maroc de 2016 (page 7 et 23).
 

cimar_annualreport2016_p23_350.jpg

 

cimentsdumaroc2016annaulreport2_350.jpg

 

cimentsdumaroc2016annaulreport_350.jpg

 

Télécharger d'autres photos en haute résolution de CIMAR (crédit Mohamed Dchira)
Photo 1
Photo 2
Photo 3
Photo 4
Photo 5
 

Actualités

HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé

La semaine dernière, la multinationale allemande a acquis une autre cimenterie au Sahara Occidental occupé.

11 mai 2020

«Nous ne pouvons pas contrôler,» déclare l'entreprise suédoise

La compagnie suédoise Bygging-Uddemann affirme qu'elle ne savait pas que ses équipements serviraient au Sahara Occidental pour la construction d'un nouveau port.

07 avril 2022

Siemens Gamesa prolonge massivement son contrat éolien

95% de l'énergie nécessaire au Maroc pour piller les phosphates du Sahara Occidental est fournie par les éoliennes de SiemensGamesa. La société a maintenant prolongé de 15 ans son contrat de service pour les éoliennes controversées, tout en continuant de refuser de faire un quelconque commentaire sur la question du consentement sahraoui.

07 décembre 2018

L'avocate générale de la Cour de l'UE confirme le statut séparé et distinct du Sahara Occidental

L’avocate générale de la plus haute Cour de l’UE soutient le statut juridique du peuple du Sahara Occidental. Le jugement final est attendu dans quelques mois.

21 mars 2024