Un tribunal civil suit un militaire contre des militants sahraouis
gdeim_izik_610x200.jpg

Le verdict est rendu après des années de mise en cause des motifs politiques du procès, emprisonnant des militants opposés à la discrimination sociale et économique des Sahraouis par le Maroc.
Imprimez cette page    
Pour en savoir plus sur GDEIM IZIK
gdeim_izik_280.jpg

Pour en savoir plus sur ce cas particulier et sur chacun du groupe des 25 de Gdeim Izik ? S'il vous plait, consultez notre dossier sur Gdeim Izik.
Le tribunal civil de Salé (près de Rabat) a largement confirmé les peines sévères prononcées par un tribunal militaire contre un groupe de 25 militants sahraouis.

Les observateurs internationaux qualifient le verdict d'extremement dur et dénoncent le manque de preuves contre les sahraouis condamnés.


Update: Download report from the trial, dated 21 Sept 2017.

Le dit groupe Gdeim Izik avait été arrêté et précédemment reconnu coupable de faits lors du démantèlement par l'armée marocaine du camp Gdeim Izik, un camp de protestation populaire établit pour dénoncé la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur pays occupé. Le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines avaient détruit le camp, entraînant des affrontements violents entre les forces de sécurité et les manifestants sahraouis.

Les 25 hommes ont été arrêtés et accusé d'incitation ou de participation à la violence contre les forces de sécurité "entrainant la mort avec intention de la donner", entre autres accusations. Tous sont cependant connus pour leur militantisme en faveur du respect des droits ou à l'indépendance sahraouis.

L'ensemble du groupe a été initialement condamné en février 2013 par un tribunal militaire, sur la base d'aveux obtenus sous la torture, tel qu'indiqué par Amnesty International et Human Rights Watch. La plupart ont reçu des peines sévères allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité. Le 27 juillet 2016, la cour de cassation du Maroc a jugé que les prisonniers de Gdeim Izik bénéficieraient d'un procès civil devant la cour d'appel de Rabat. La plupart des membre du groupe a déjà purgé plus de six ans de prison.

Le tribunal civil de Rabat a rendu ce matin le verdict suivant.
- Condamné à la prison à vie :
Ahmed Sbai
Brahim Ismaïli
Abdalahi Lakfawni
Laaroussi Abdeljalil
Mohamed El Bachir Boutinguiza
Mohamed Bani
Sidi Abdallah B'hah
Sidahmed Lemjeyid

- Condamné à 30 ans de prison :
Eênama Asfari
Mohamed Bourial
Cheikh Banga

- Condamné à 25 ans de prison :
Hassan Dah
El Houssin Ezzaoui
Mohamed Lamin Haddi
Mohamed Embarek Lefkir
Babait Mohamed Khuna Babait

- Condamné à 20 ans de prison :
Mohamed Tahlil
El Bachir Khadda
Abdallahi Toubali

- Libération
Deich Daf a été condamné à six ans et demi, ce qui est inférieur au temps passé en prison. Daf avait été condamné à 25 ans par le tribunal militaire.
Larabi El Bakay a été condamné à quatre ans et demi, ce qui est inférieur au temps passé en prison. Le tribunal militaire avait condamné El Bakay à 25 ans.

Notez que deux des prisonniers de Gdeim Izik condamnés à perpétuité en 2013 et n'ont pas été ré-jugés. Un autre membre du groupe, Hassana Alia, a réussi à s'échapper vers l'Espagne où il réside à ce jour. Le tribunal militaire avait condamné Alia par contumace à la prison à vie.

    

Haut de page
Actualités:

03.05 - 2018 / 03.05 - 2018Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc
24.04 - 2018 / 24.04 - 2018Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018La Commission européenne veut pêcher au Sahara Occidental
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
10.03 - 2018 / 10.03 - 2018Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara
03.03 - 2018 / 03.03 - 2018Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental
02.03 - 2018 / 02.03 - 2018Que fait HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé ?
01.03 - 2018 / 01.03 - 2018La compagnie maritime des Bermudes abandonne le Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'Afrique du Sud contre le pillage du Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'UE et le Maroc annoncent un partenariat de pêche durable
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le PE condamne les pourparlers de la Commission sur le Sahara
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le Polisario est ouvert à des négociations UE - Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Les réfugiés sahraouis célèbrent la victoire à la Cour européenne
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018La Cour de l'UE arrête l'accord de pêche UE-Maroc au Sahara Occidental
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018La Cour Sud-africaine nie au Maroc la propriété du P sahraoui
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Les États membres de l'UE sont en désaccord sur les engrais toxiques
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Vigeo Eiris revient sur une fausse déclaration
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018Des eurodéputés préoccupés par le rapport à la loi de la Commission
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018La Suède votera contre les négociations sur l'accord de pêche UE-Maroc
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Pourquoi WSRW refuse de participer à la consultation UE sur le Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018Condamnation unanime de la Commission UE par des groupes du Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018L'UE fait un accord sur le Sahara qui viole le jugement de sa cour




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi