San Leon Energy va forer dans les territoires occupés
sanleon_elaaiun_2015.jpg

La compagnie irlando-britannique San Leon envisage de commencer à forer au Sahara Occidental dans quelques semaines, même si l'ONU dit que tout exploration est illégale. WSRW condamne les projets.
Lire aussi : San Leon avant de forer : le Sahara Occidental fait partie du Maroc
Mis à jour le: 14.07 - 2015 19:37Imprimez cette page    
Le 2 Juillet 2015, San Leon Energy a annoncé dans un communiqué de presse avoir conclu un accord avec la société Entrepose Drilling pour réaliser un puits "au Maroc". En fait, l'opération doit avoir lieu dans les environs de la capitale du Sahara Occidental occupé, El Aaiun.

Le puits, appelé «El Aaiun-4 » devrait être foré en août 2015, selon un communiqué de presse de la compagnie. Le puits est à "environ 14 Km d'un marché au gaz (l’usine OCP de traitement du phosphate à El Marsa), près de Foum el-Oued", et il aura 2000 mètres de profondeur.

sanleon_350.jpgLes cartes figurant sur le site de la compagnie placent le puits sur la côte d'El Aaiun, à 14 kilomètres au nord du port du phosphate. Voir la carte de San Leon à droite. [Cliquez pour une meilleure résolution].

WSRW a précédemment alerté, une éventuelle découverte par San Leon rendrait le pillage de phosphate encore plus lucratif, puisque l’office chérifien des phosphates, la compagnie nationale marocaine, a besoin d'énergie pour faire fonctionner l'industrie illégale du minerai de phosphate dans le territoire.

La compagnie indique "un potentiel important" et que d'autres puits similaires pourraient être forés. Elle a toujours affirmé que sa licence est au «Maroc», et le fait aussi dans le communiqué de presse concernant le forage.

La compagnie basée à Londres n'a jamais répondu aux lettres ou demandes des médias, à une exception près. Dans une interview avec la chaîne de télévision irlandaise RTE en 2011, un représentant de la compagnie a déclaré qu'elle n'a pas besoin de prêter attention aux Sahraouis, puisqu’ « ils ne sont pas représentatifs ».

Le bureau juridique de l'ONU a déclaré en 2002 que toute nouvelle exploration pétrolière serait illégale si le peuple du territoire n’y consent pas. Aucun Etat au monde n’a reconnu les revendications marocaines sur le territoire.

Ce sera le deuxième forage d'hydrocarbures au Sahara Occidental sous occupation marocaine. Le premier a été réalisé par Kosmos Energy de décembre 2014 à février 2015, au large des côtes. Kosmos a annoncé d’autres forages.

"Western Sahara Resource Watch condamne les activités de San Leon. Nous attendons plus d'une société irlando britannique qu’un soutien aveugle à l'occupation de ce territoire. San Leon doit prendre en compte les souhaits du peuple du Sahara Occidental et respecter le droit international. La Compagnie doit immédiatement se retirer de cette opération. San Leon torpille fondamentalement le processus de paix de l'ONU dans le territoire », a déclaré Erik Hagen, un militant de Western Sahara Resource Watch.

Plus d'informations sur les projets de forage de San Leon sont également disponibles dans la présentation de du 31 mai 2015. San Leon détient des droits d'exploration pétrolière dans le territoire occupé depuis 2006. Trouver des articles des 9 dernières années par la recherche « San Leon » sur notre site Web.

La compagnie française qui va forer, Entrepose, fait partie du groupe français Vinci.


sanleon2_350.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi