San Leon a acheté la part de son partenaire dans le bloc El Aaiun
Article image
En septembre San Leon a acheté la part de PetroMaroc dans le bloc pétrolier Tarfaya, partiellement situé au Sahara Occidental occupé.
Publié 07 novembre 2014


tarfaya_75_percent_sanleon_07.11.2014_350.jpg Le 6 septembre 2014, la société britannique San Leon Energy a acheté la part de 22,5 % du bloc Tarfaya précédemment détenue par la société PetroMaroc. L’information est publiée sur les pages Web de San Leon.

Le bloc Tarfaya est situé des deux côtés de la frontière internationalement reconnue entre le Maroc et le Sahara Occidental, et comprend une zone autour de El Aaiun, la capitale du Sahara Occidental.

Le partenariat de l'entreprise avec le gouvernement marocain porte sur le côté sud de la frontière, alors que c’est clairement une violation du droit international, tel que le décrit par le bureau juridique de l'ONU. Le Maroc occupe illégalement cette partie du Sahara Occidental depuis 1975.

Le rapport de Western Sahara Resource Watch « une plate-forme pour un conflit » présente page 8-9 une vue d'ensemble des blocs sur le territoire. La référence au bloc Tarfaya dans ce rapport est donc incorrecte. Ce qui est maintenant exact est que San Leon détient 75% du bloc, l'ONHYM 25%.

Actualités

Un nouveau joueur en terrain miné au Sahara Occidental

Des changements pourraient bientôt se produire dans la propriété d'un bloc pétrolier controversé au Sahara Occidental occupé. Nouvel acteur la compagnie canadienne Wolverine Energy and Infrastructure.

04 décembre 2018

Un groupe irlandais lance une plainte auprès de l'OCDE contre San Leon

L'organisation irlandaise GLAN a déposé aujourd'hui une plainte contre le groupe pétrolier irlandais / britannique San Leon Energy pour violation des principes directeurs de l'OCDE pour les entreprises multinationales.
 

24 octobre 2018

La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?

La société chinoise privée China Great United Petroleum (Holding) Limited pourrait bientôt s’approprier des droits controversés à l'exploration pétrolière sur la terre du Sahara Occidental occupé.
03 juillet 2017

San Leon en pause au Sahara occidental occupé pour cause de sécurité

Le travail de la compagnie pétrolière britanico-irlandaise, San Leon Energy, au Sahara occidental occupé est retardé, et la société déclare au gouvernement marocain que cela est dû à la "situation de sécurité régionale".
26 avril 2017