Les Sahraouis au chômage installent un camp de protestation au Sahara
Article image
"Nous n'avons d'autre choix que de mettre en place un deuxième camp de protestation Gdeim Izik", disent les manifestants sahraouis privés de leurs droits au Sahara Occidental occupé.
Publié 26 avril 2017


Dans la matinée du lundi 24 avril, des dizaines de Sahraouis au chômage ont quitté leur ville natale d'El Aaiun pour planter leurs tentes dans une région désertique proche de la ville.

Les manifestants disent que le manque d'attention du gouvernement marocain pour leurs revendications légitimes - le droit au travail et la dignité, en particulier - les oblige à mettre en place "un second Gdeim Izik". Les Sahraouis au chômage considèrent leur situation comme d'autant plus tragique que les ressources naturelles sont abondantes au Sahara Occidental. Ressources sur lesquelles ils ne peuvent rien dire, ni ne peuvent partager les bénéfices que le Maroc reçoit pour les exploiter.

À l'automne 2010, des milliers de Sahraouis ont participé au camp appelé Gdeim Izik dans une zone désertique près d'El Aaiun. Ils ont séjourné sur le site de Gdeim Izik dans des tentes pendant des semaines pour dénoncer l'exclusion sociale et économique du peuple sahraoui dans leur propre pays occupé. Le 8 novembre 2010, l'armée marocaine avait pris d'assaut et a démoli le camp. Des centaines de sahraouis ont été arrêtés dès le lendemain, et alors que la plupart ont été relâchés au fil du temps, un groupe de 25 hommes - certains d'entre eux défenseurs des droits de l'homme et de l'indépendance - ont finalement été présentés devant un tribunal militaire qui, en février 2013, les a condamnés à des peines sévères allant de 20 ans de réclusion à la perpétuité. Après la condamnation internationale du procès, qui a démontré peu de respect des règles minimales d'un procès équitable, les tribunaux marocains ont annoncé un nouveau procès devant un tribunal civil. Cela devrait avoir lieu le 8 mai. En savoir plus sur Gdeim Izik ici.

ce41f.jpg

d.jpg

e.jpg

b.jpg

c.jpg
Actualités

Des jeunes Sahraouis chômeurs détournent un bus OCP

La semaine dernière, un groupe de Sahraouis au chômage, environ 60 d'entre eux, ont détourné un autobus de Phosboucraa pour exprimer leur protestation contre l'exploitation par la société marocaine de la mine de phosphate du Sahara Occidental occupée.
29 mars 2017

Un meneur des diplômés chômeurs sahraouis meurt des suites de tortures

L'un des leaders du mouvement de protestation des Sahraouis chômeurs, qui depuis des mois ont dirigé leurs campagnes contre la compagnie nationale marocaine de phosphate l'OCP, est mort après qu'il aurait été torturé par la police marocaine.
18 avril 2016

Manifestation contre le pillage au Sahara Occidental occupé

Des dizaines de Sahraouis ont manifesté à Smara, au Sahara Occidental occupé, contre leur marginalisation dans leur riche pays. Plusieurs manifestants auraient été blessés.

18 avril 2016

Raison de l'appel de l'UE sur la décision de la CEJ sur le Sahara

Le Journal officiel de l'Union européenne a publié le pourvoi formé par le Conseil de l'Union Européenne contre la décision de la Cour de justice de de l'UE d'annuler l'accord agricole UE-Maroc dans la mesure où il s'applique au Sahara Occidental.
12 avril 2016