Manifestation des Sahraouis devant la Commission européenne
Article image
La Commission européenne n'a pas cherché le consentement du peuple du Sahara Occidental et négocie un accord commercial avec l'occupant marocain. Les manifestants sahraouis ont exprimé leur colère face au manque de respect de l'UE pour la primauté du droit.
Publié 11 juin 2018


Le 7 juin 2018, plus d'une centaine de Sahraouis étaient rassemblés devant le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles pour protester contre la conclusion des pourparlers commerciaux de l'UE avec le Maroc.

La Cour de justice de l'UE a déclaré le 21 décembre 2016 que le Sahara Occidental ne pouvait pas être inclus dans les accords commerciaux UE-Maroc. Elle a statué que la seule possibilité pour qu'un accord couvre le Sahara Occidental c'est si les représentants du peuple du Sahara Occidental l'a accepté.

Cependant, au lieu de demander le consentement des Sahraouis, l'UE a de nouveau entamé des pourparlers avec le gouvernement du Maroc, qui occupe illégalement le territoire, pour faire du commerce avec les ressources du territoire occupé.

Le représentant légitime du peuple du Sahara Occidental, le mouvement de libération nationale le Polisario, a dénoncé ouvertement les projets de l'UE de conclure un accord commercial couvrant le Sahara Occidental. Les institutions de l'UE n'ont été en contact avec aucun groupe sahraoui prônant le droit à l'autodétermination afin d'obtenir leur consentement. L'UE s'est plutôt engagée avec des entreprises, des organisations et des politiciens marocains. Voir la liste des organismes marocains avec lesquels l'UE a été en contact.

Lors d'une conférence sur le Sahara Occidental au Parlement européen le 7 juin, un représentant de la Commission a déclaré que celle-ci avait mené ce qu'elle appelle un « processus de consultation », et fait en sorte que la population du Sahara Occidental soit bénéficiaire. Il convient de noter que la CJUE n'a jamais demandé un processus de consultation et que la Cour précise spécifiquement que l'aspect bénéfice de l'accord n'est pas pertinent. Ce que la Cour souligne, c'est que le peuple doit consentir.

Dans l'état actuel des choses, la Commission entraine le nouvel accord commercial avec le Maroc vers une autre affaire juridique, car un nouvel accord sera évidemment contesté par les représentants du territoire, car aucun consentement n'a été demandé ou obtenu.

Le Maroc occupe illégalement une importante partie du Sahara Occidental depuis 1975 et empêche l'ONU d'organiser un référendum sur l'indépendance. Les pays non membres de l'UE comme la Norvège, la Suisse, les États-Unis, l'Islande et le Liechtenstein ont des accords commerciaux avec le Maroc qui n'incluent pas le Sahara Occidental. L'UE, cependant, subit d'intenses pressions de la part du principal allié du Maroc, la France, pour aller à l'encontre de la décision de la Cour. Les Sahraouis lors de la manifestation ont appelé l'UE à respecter la loi.

Cliquez sur chaque image pour accéder à la version haute résolution. Libre de droit, aucun crédit requis.

68e6eudemo_07.06.2018c_609.jpg

eudemo_07.06.2018h_609.jpg

eudemo_07.06.2018e_609.jpg

a33aeudemo_07.06.2018b_609.jpg

eudemo_07.06.2018d_609.jpg

eudemo_07.06.2018a_609.jpg

eudemo_07.06.2018i_609.jpg
Actualités

La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara

Quelle est la position de l'UE sur l'étiquetage des produits du Sahara Occidental occupé ? La Commission européenne a publié pour la troisième fois une réponse à une question parlementaire sur le sujet, mais la dernière version ne répond pas à la question.

23 mars 2020

Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?

Une clarification de la Commission Européenne sur l'étiquetage des produits du Sahara Occidental a été publiée, puis supprimée, puis publiée à nouveau et a été supprimée à nouveau des sites Internet de l'UE.

24 février 2020

Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels

Il y a deux semaines, la Commission européenne a annoncé que les produits du Sahara Occidental doivent être étiquetés comme tels, pour retirer cette déclaration dès le lendemain. Aujourd'hui, la Commission réaffirme sa position initiale.

24 février 2020

Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara

Le 5 février 2020, la Commission européenne a annoncé que les produits du Sahara Occidental devraient être étiquetés en conséquence. Mais environ 24 heures plus tard, toutes les traces de cette déclaration ont été supprimées des sites Web de l'UE.

12 février 2020