La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
Article image

La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées du Maroc qui incluaient le territoire non autonome du Sahara Occidental.

Voir aussi : La Banque mondiale en désaccord avec l'ONU sur le Sahara Occidental.

Publié 31. May 20

Cet article est en cours de construction et sera modifié en cas de nouvelles informations.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a publié le 27 mai que la Banque mondiale affichait des informations sur le potentiel éolien offshore du Maroc dans lequel était inclus le territoire du Sahara Occidental.

Une partie du territoire non autonome est sous occupation marocaine illégale.

La Banque mondiale a communiqué au 28 mai 2020 que "des mesures sont prises pour retirer la carte qui comprend le Sahara Occidental" et qu'elle reviendrait à WSRW avec une réponse supplémentaire. Peu de temps après, la Banque mondiale a supprimé le portail avec les cartes incorrectes.

WSRW a écrit à la banque le 27 mai, avec notamment les questions suivantes :

1. La Banque mondiale supprimera-t-elle la carte susmentionnée qui représente le Maroc comme incluant le Sahara Occidental, pour l'aligner sur la cartographie des Nations Unies du Royaume du Maroc ?
2. La Banque mondiale supprimera-t-elle le site portail sur le potentiel éolien en mer du Maroc qui montre le Sahara Occidental avec le Maroc ?
3. Quelle est la source des données statistiques incluses sur la carte qui comprend le Sahara Occidental?
4. Les données statistiques sur le potentiel de l'énergie éolienne en mer ont-elles été partagées avec l'Organisation des Nations Unies, qui a une responsabilité particulière pour le territoire, car aucune puissance administrante ne lui a été désignée ?
5. Les données statistiques sur le potentiel éolien offshore ont-elles été partagées avec le Front Polisario, reconnu par l'ONU comme la représentation politique du peuple du Sahara Occidental?
6. Pourquoi la Banque mondiale a-t-elle choisi de publier deux sites portail avec des cartes différentes, et ne s'est-elle pas limitée à présenter uniquement des informations pertinentes pour le Maroc ?
7. La Banque mondiale peut-elle garantir qu'elle n'investira dans aucun projet au Sahara Occidental et ne facilitera pas de telles affaires tant que le conflit n'a pas été réglé conformément au droit international ?

Actualités

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

19. Apr 21

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

13. Apr 21

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

01. Apr 21

Thyssenkrupp poursuivra-t-il ses activités au Sahara Occidental ?

Le géant allemand de l'ingénierie industrielle reste évasif s'il va ou non se tenir à distance des futurs projets au Sahara Occidental occupé.

17. Mar 21