Des câbles télécoms dans les eaux occupées
607967cfbc9f7_PeterFaber

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

19 avril 2021

Graphique ci-dessus : VesselFinder.com

Deux navires ont achevé une mission de pose de câbles sous-marins de télécommunications au large de Dakhla, au Sahara Occidental occupé.

Les deux navires sont les Peter Faber (OMI 8027781) et Île de Bréhat (OMI 9247053), tous deux détenus et exploités par la société française Alcatel Submarine Networks SpA, qui appartient en partie au géant finlandais des télécommunications Nokia. Les navires ont commencé leurs travaux vers le 11 mars et ont suivi exactement la même trajectoire que celle de l’étude préparatoire du fond marin en décembre 2019 par la société d'études sismiques néerlandaise Fugro.

Selon un avis envoyé aux pêcheurs locaux de Dakhla (image à droite), les travaux ont été commandés par Maroc Telecom, et consistaient en 67 miles de câble. « Nous demandons à tous les pêcheurs d'éviter la zone des travaux et de maintenir une distance de sécurité », lit-on dans l'avis. L'avertissement porte les logos d'Alcatel, ainsi que ceux des deux firmes marocaines Amaocean et Lasry Maroc.

D'après ce que WSRW comprend, le câble est une branche reliant Dakhla à un câble sous-marin plus important longeant la côte du Sahara Occidental plus au large.

Le 14 avril 2021, une lettre a été envoyée par l'association française APSO, le Comité finlandais pour la paix et Western Sahara Resource Watch (WSRW) à Alcatel, avec copie à Nokia. D'après les informations reçues par WSRW, en mars la République du Sahara Occidental a écrit à Alcatel un courrier de protestation.

Le Maroc occupe illégalement cette partie du Sahara Occidental depuis 1979. Le port de Dakhla est au cœur du pillage par le Maroc des stocks de poissons du Sahara Occidental occupé. La zone autour de Dakhla est également de plus en plus utilisée pour un tourisme controversé.

Le Peter Faber est détenu et exploité par Cable Maintenance Offshore Ltd, une filiale malaisienne de la société française Alcatel Submarine Networks SpA. L'Île de Bréhat est détenu et exploité par la société française ASN Marine SASU, également filiale du même Alcatel Submarine Networks SpA.

Les deux navires ont Louis Dreyfus Armateurs SAS de France comme opérateur technique. Cette société a été contactée le 14 avril 2021 par WSRW, APSO et le Comité finlandais pour la paix. Les deux navires sont assurés par GARD AS de Norvège.

Actualités

Le Polisario dénonce le pillage

Le 8 Avril, le Polisario s'est adressé au Conseil de Sécurité pour protester contre le pillage du Sahara Occidental. La lettre est maintenant publiée comme document officiel de l’Assemblée Générale (A/63/871) et du Conseil de Sécurité (S/2009/198).

23 avril 2009

Le pétrole d'Espagne continue à alimenter l'occupation

Voici tous les navires qui ont l’année dernière transporté des produits pétroliers des raffineries espagnoles vers le Sahara Occidental occupé.

04 septembre 2021

Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé

En 2010, la société néerlandaise Fugro a promis de ne plus jamais entreprendre d'opérations au Sahara Occidental occupé. La veille de Noël 2019, leurs navires sont revenus.

24 décembre 2019

CGG désigne Shell comme responsable de l'étude sahraouie

Un navire d'étude sismique franco-norvégien est entré par au moins quatre fois dans les eaux sahraouies. La société à l'origine de l'exploration blâme son client néerlandais.

10 novembre 2019