La Belgique impliquée dans le commerce illégal de phosphate

Ces derniers jours, un vaisseau a déchargé du phosphate du Sahara Occidental occupé dans le  port de Ghent (Belgique). L'importateur de ces phosphates pourrait être le géant en produits chimiques BASF.

09 October 08

Tournage: Solidarity Group Western Sahara, Belgique
Rédaction: Torgrim Ødegård

Quand le Novigrad est parvenu au port du Ghent, il est probable qu'il contenait environ 25.000 tonnes de phosphates provenant des mines de Bu Craa, qui sont localisées dans les territoires du Sahara Occidental, occupés par le Maroc.

Selon des sources en Belgique l'importateur des phosphates est BASF.

Aujourd'hui, le prix international des phosphates est d’environ 490$ américains la tonne, ce qui signifierait que BASF devrait avoir payé 12.2 millions de $ américains pour les phosphates Saharien. Cette somme d'argent, cependant, n’ira chez au peuple sahraoui, ni au gouvernement du Sahara, mais sera transférée à la compagnie de phosphate étatique marocaine OCP (le Bureau Chérifien des Phosphates). Si nos sources belges sont exactes, cela signifierait que BASF a payé ainsi un pouvoir occupant pour l'exploitation illégale et non éthique de ressources non-renouvelables d'un territoire occupé.

Faire affaire avec les autorités marocaines concernant les ressources naturelles du Sahara Occidental est extrêmement non éthique et politiquement controversé. En outre, l'exploitation et le commerce de ces ressources constituent une violation du droit international, comme cela est clairement exposé dans l'Opinion Juridique de l'ONU S/2002/161.

La branche belge de WSRW, Solidariteitsgroep Westelijke Sahara, a contacté BASF aujourd'hui, mais la compagnie a été incapable de confirmer l'importation alléguée et nous a dit que tout commentaire devrait être obtenu d'Allemagne.

Le poids mort du Novigrad sous pavillon croate est de 27.112 tonnes. Le numéro OMI est 9244037.

novigrad_belgian_flag_610.jpg
phosphates_610.jpg
novigrad_crane_609.jpg
novigrad_vessel_609.jpg
novigrad2_609.jpg

 

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

09 October 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

09 October 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

09 October 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

09 October 08