La douane française ne  taxera pas le navire d'huile de poisson
key_bay_15.09.2016_610.jpg

La cargaison à bord du navire Bay Key, qui devrait arriver en Normandie aujourd'hui, ne devrait pas être taxée, puisque la France prétend que l’accord UE avec le Maroc est en vigueur.
Mis à jour le: 15.09 - 2016 22:54Imprimez cette page    
La cargaison du navire citerne le Key Bay qui devrait arriver à Fécamp en France, plus tard aujourd'hui, ne sera pas taxée.

UE Oberver a écrit le 13 Septembre 2016 que la douane française avait « décidé que la cargaison n’est pas sujette à taxes, en conformité avec les traités commerciaux UE-Maroc, parce que, dit l'UE, ces accords restent en vigueur malgré la décision de décembre 2015 de la CJCE. ».

La Cour de justice de l'UE a le 10 décembre 2015 déclaré que les marchandises en provenance du Sahara Occidental ne pouvaient pas être incluses dans l'accord commercial UE-Maroc.

Cependant, alors que les institutions de l'UE ont fait appel de la décision, ils n’ont pas demandé une suspension de la décision du tribunal. En d'autres termes, selon ce que Western Sahara Resource Watch comprend, la décision du 10 décembre 2015 est valide tant que l'appel n’est pas jugé.

Le navire contient une grande quantité d'huile de poisson, un produit très précieux, et la première cargaison du genre confirmée en UE pour 2016.

Lorsque les navires jumeaux du Key Bay sont arrivés en Norvège jusqu'en 2010, les douanes norvégiennes avaient condamné l'importateur à une amende parce qu’il n’avait pas payé les droits de douane. La Norvège a un accord commercial avec le Maroc, et il est clair que le Sahara occidental ne fait pas partie de celui-ci.

L'eurodéputé français José Bové a exprimé hier sa surprise de cette importation d'huile de poisson en Normandie.

    

Haut de page

Archives:
14.01 - 2017Key Bay se dirige maintenant vers Las Palmas
07.01 - 2017Nouvelles photos : le Key Bay à l'intérieur du port
06.01 - 2017Voici le navire qui transportera de l'huile de poisson vers l'UE
06.01 - 2017Un 1er navire conteste la décision de la Cour européenne sur le Sahara
04.01 - 2017Le Chinois Geron Energy voudrait le contrôle d'un bloc au Sahara
01.01 - 2017Un bureau de l'OCDE demande à Kosmos Energy de le citer correctement




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi