Le PE approuve un accord commercial pour le Sahara Occidental occupé
Le Parlement européen a approuvé aujourd'hui un nouvel accord commercial UE-Maroc pour le Sahara Occidental, sans avoir demandé au peuple du Sahara Occidental s'il le souhaitait. "Un jour triste pour la démocratie et ceux qui croient en l’état de droit", commente WSRW.
Mis à jour le: 16.01 - 2019 17:27Imprimez cette page    
Cet article est en construction.

Dans l'après-midi du 16 janvier 2019, le Parlement européen a approuvé l'application au Sahara Occidental d'un nouvel accord commercial entre l'UE et le Maroc.

Le peuple du Sahara Occidental n'a pas donné son consentement, pas plus que le représentant des Sahraouis reconnu par l'ONU, le mouvement de libération nationale le Polisario.

Le 21 décembre 2016, la Cour de justice de l'Union européenne avait décidé que la conclusion d'un accord commercial avec le Sahara Occidental constituerait une violation du droit de l'Union Européenne sans le consentement du peuple de ce territoire.

"Nous espérions que les membres du Parlement européen respecteraient les principes du droit et leur propre Cour de justice. Nous condamnons fermement le fait que le Parlement ignore les arrêts de la CJE et porte atteinte au processus de paix des Nations Unies. Les parlementaires qui ont voté pour aujourd'hui cet accord ont clairement montré à la communauté internationale et au peuple du Sahara occidental que la démocratie, les droits de l'homme et l'état de droit n'avait pas de sens pour eux", a déclaré Sara Eyckmans, de Western Sahara Resource Watch.

"Quel est l'intérêt d'un système fondé sur des règles en Europe si la Commission et le Parlement choisissent de simplement ignorer des arrêts de la plus haute cour de l'Union européenne ?", a déclaré Eyckmans.

442 parlementaires ont voté pour l'accord. WSRW publiera plus tard les noms des personnes qui ont soutenu l’accord illégal.

Le vote d'aujourd'hui s'est déroulé en deux temps. Avant que l'accord commercial lui-même ne soit voté, le Parlement devait voter sur une proposition de renvoi de l'accord pour avis à la CJCE. 210 ont voté pour, 414 contre et 48 se sont abstenus au sujet de cette proposition.


CHRONOLOGIE :
  • Le 21 décembre 2016, la Cour de justice de l'UE a jugé qu'un accord commercial entre l'UE et le Maroc ne pouvait inclure le Sahara Occidental, ce territoire étant "séparé et distinct" du Maroc. La seule façon pour un tel accord d'être appliqué au Sahara Occidental est que le peuple du Sahara Occidental y consente.

  • Le 31 janvier 2018, l'UE paraphe un nouvel accord avec le Maroc, incluant le Sahara Occidental, sans avoir jamais demandé à un Sahraoui.

  • À partir de février 2018 : au lieu de demander l'acceptation ou le consentement préalable des Sahraouis - ce que requiert la Cour de Justice de l'UE -,  la Commission Européenne a lancé un processus de "consultation" sur la manière dont un accord UE-Maroc pourrait profiter aux "populations" - c'est-à-dire principalement des colons marocains. Le SEAE était en contact avec 18 groupes marocains, des organes de l'État et des individus élus lors d'élection illégales en terre occupée. Avant et pendant le processus de consultation de l'UE avec les entités marocaines au Sahara Occidental, 94 groupes sahraouis et pro-sahraouis ont condamné le Service européen pour l'action extérieure dans le cadre de ses négociations avec le Maroc. La conclusion du SEAE - la condamnation des 94 groupes sahraouis et les 18 marocains - était qu'il y avait un "large soutien" pour un tel accord commercial. Les 94 groupes sahraouis et groupes pro-sahraouis WSRW auraient été consulté, ce qui est inexact.

  • 5 novembre 2018. La rapporteure du Parlement Européen sur la question, l'eurodéputée française Patricia Lalonde, présente à la commission INTA son rapport sur une mission d'information au Sahara Occidental. Le rapport est très déséquilibré. La mission a passé la majeure partie de son temps à rencontrer les 18 mêmes groupes et personnes que la Commission. Presque aucun moment n'a été donné aux groupes sahraouis.

  • 10 décembre 2018. La rapporteure Patricia Lalonde du groupe ALDE démissionne de son poste de rapporteure en raison de prétendus conflits d'intérêts, car elle siége au conseil d'administration d'un groupe de pression marocain.

  • 14 janvier 2019. Le groupe ALDE empêche que le vote en plénière soit introduit par un débat parlementaire.

  • 16 janvier 2019. La nouvelle rapporteure, la Néerlandaise Marietje Schaake, qui a endossé le dossier de Lalonde, demande que la proposition soit renvoyé pour avis à la CJUE avant le vote sur l'accord lui-même.


    Puisque vous êtes là ...
    Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..




  •     

    Haut de page
    Actualités:

    12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Le salon allemand ne doit pas promouvoir Azura
    12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Les agriculteurs espagnols contre la fraude en pays occupé
    12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Contre les importations de phosphate sanglant de Ravensdown, suite
    12.09 - 2019 / 12.09 - 2019Imports de phosphate sanglant par les agriculteurs néo-zélandais
    17.06 - 2019 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
    29.05 - 2019 / 29.05 - 2019Atlas Copco affirme que le pillage marocain du phosphate est légal
    20.05 - 2019 / 20.05 - 2019Elections européennes : les votes des candidats sur le Sahara occupé
    11.05 - 2019 / 11.05 - 2019HeidelbergCement nous doit une réponse
    02.05 - 2019 / 02.05 - 2019À nouveau de la farine de poisson du Sahara Occidental en Allemagne ?
    02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Continental esquive la question sur le Sahara Occidental
    02.05 - 2019 / 02.05 - 2019Un groupe de construction gréco-néerlandais s'installe à El Aaiun
    02.05 - 2019 / 02.05 - 2019CJUE : Polisario contre Conseil UE sur l'accord agricole UE-Maroc
    08.04 - 2019 / 08.04 - 2019Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental
    21.03 - 2019 / 21.03 - 2019Le contrat de Continental au Sahara Occidental expire l'an prochain
    28.02 - 2019 / 28.02 - 2019Voila les eurodéputés pour l'accord de pêche au Sahara Occidental
    25.02 - 2019 / 25.02 - 2019Brême : importante importation controversée de farine de poisson
    12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Le PE ignore la Cour et adopte un accord de pêche marocain
    12.02 - 2019 / 12.02 - 2019Human Rights Watch pour avis de la cour sur l'accord de pêche UE-Maroc
    10.02 - 2019 / 10.02 - 2019110 députés pour le renvoi de l'accord de pêche UE-Maroc à la Cour
    10.02 - 2019 / 10.02 - 2019Le PE traitera-t-il avec un territoire des moins libre du monde ?
    06.02 - 2019 / 06.02 - 201998 groupes sahraouis appellent le PE à rejeter l'accord de pêche
    04.02 - 2019 / 04.02 - 2019Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
    03.02 - 2019 / 03.02 - 2019Ces eurodéputés ont voté pour le commerce avec le Sahara Occupé
    01.02 - 2019 / 01.02 - 2019Les fermiers espagnols soucieux de l'accord UE pour le Sahara occupé
    30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Le Conseil UE refuse la transparence sur l'avis pour l'accord de pêche
    30.01 - 2019 / 30.01 - 2019Nutrien garde des liens avec le Sahara Occidental via la chine
    25.01 - 2019 / 25.01 - 2019Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines
    23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Wolverine finalise l'acquisition d'une entreprise controversée
    23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions
    23.01 - 2019 / 23.01 - 2019Coromandel : nouvel acheteur de minerais du Sahara Occidental occupé




    EN ES FR DE AR


    Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

    Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

    tn_law_hammer.jpg

    Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
    Soutenez Western Sahara Resource Watch

    tn_sjovik_demo_610.jpg

    Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
    Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

    tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

    Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
    Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

    tn_poweringplunder_fr_610.jpg

    Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

    Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





    WSRW.org Archives 2019
    WSRW.org Archives 2018
    WSRW.org Archives 2017
    WSRW.org Archives 2016
    WSRW.org Archives 2015
    WSRW.org Archives 2014
    WSRW.org Archives 2013
    WSRW.org Archives 2012
    WSRW.org Archives 2011
    WSRW.org Archives 2010
    WSRW.org Archives 2009
    WSRW.org Archives 2008
    WSRW.org Archives 2007
    WSRW.org Archives 2004-2006






    Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi