Coromandel : nouvel acheteur de minerais du Sahara Occidental occupé
sbi_jaguar_16.01.2019_1533_610.jpg

La société indienne Coromandel Fertilizer Ltd a reçu pour la première fois la semaine dernière du minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 23.01 - 2019 18:50Imprimez cette page    
Dans l'après-midi du 16 janvier 2019, heure locale, le vraquier SBI Jaguar est arrivé dans le port de Visakhapatnam, en Inde, avec une cargaison de minerai de phosphate provenant du Sahara Occidental occupé.

Le navire avait quitté El Aaiún, au Sahara Occidental, le 12 décembre 2018, avec à bord environ 60 000 tonnes de minerai. Il est considéré que ce commerce finance l'occupation illégale du territoire et que les exportations marocaines ont lieu en violation du droit international.

D'après ce que Western Sahara Resource Watch a pu établir, l'importateur est Coromandel International Limited. Le navire n'a passé que 36 heures au port, et WSRW estime que seule une petite partie - environ 10 000 tonnes  - de la cargaison du navire était à destination de Coromandel. Après avoir terminé sa mission dans le port, le SBI Jaguar a quitté le port de Visakhapatnam tôt le 18 janvier, pour se diriger plus au nord le long de la côte indienne. Lorsqu'il arrivera au port de Paradip, il déchargera le reste de la cargaison destinée à la société PP, basée à Paradip, qui est déjà impliquée dans le commerce controversé depuis un certain temps.

Le 18 janvier, WSRW a envoyé un courriel à Coromandel pour lui demander si elle avait satisfait à l’obligation légale d’obtenir l’accord préalable des représentants du territoire pour ce type de commerce et s’il s’agissait là d’une importation unique.

Selon son propre rapport annuel 2018, Coromandel est le deuxième producteur d'engrais phosphatés en Inde. La société est inscrite à la Bourse nationale indienne et compte parmi ses propriétaires plusieurs grands investisseurs internationaux. Au 31 décembre 2017, le fonds de pension du gouvernement norvégien, qui a systématiquement inscrit sur liste noire les entreprises se livrant au commerce controversé qu’il considérait comme une "violation particulièrement grave des normes éthiques fondamentales", détenait 1% du capital de Coromandel International, pour un montant de 27 millions USD.

Le SBI Jaguar appartient, est exploité et géré par Scorpio Commercial Management de Monaco, mais navigue sous le pavillon des Îles Marshall, numéro OMI 9700055. Scorpio est également à l'origine de la toute dernière cargaison du minerai du conflit en Europe à bord du navire SBI Flamenco, qui en septembre-octobre 2016 a transporté 75 000 tonnes de minerai du Sahara Occidental au port de Klaipeda, en Lituanie. WSRW a contacté Scorpio le 14 juin 2017 à l'adresse électronique operations@scorpiogroup.net, mais n'a pas reçu de réponse.

Il n’est pas normal que les entreprises concurrentes partagent le coût des expéditions, comme c’est le cas actuellement avec la SBI Jaguar. Pendant plusieurs années, les importateurs du Venezuela et de la Colombie ont partagé les coûts du fret. Les deux pays d'Amérique latine font partie des nombreux pays qui ont stoppé le commerce au cours des dernières années. Le nombre de pays importateurs a diminué de 13 en 2011 à 3 en 2019 après de nouvelles informations sur le commerce et ses implications juridiques, éthiques et en matière de droits de l'homme.



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi