Wolverine finalise l'acquisition d'une entreprise controversée
novaseis_610.jpg

La société canadienne Wolverine a finalisé le mois dernier le rachat de Petromaroc, la petite société avec des intérêts dans le bloc Zag au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 23.01 - 2019 23:27Imprimez cette page    
map_oil_blocks_western_sahara_350.jpg
Le bloc de PetroMaroc à Zag est principalement situé dans le Sahara Occidental occupé, et en partie au Maroc. La plupart des licences de cette ancienne carte ont maintenant été abandonnées par les détenteurs de licence. Le permis de PetroMaroc est l'un des rares restants. PetroMaroc - et sa propriété de la licence controversée Zag - a été repris par une autre société canadienne.
"PetroMaroc Corporation (...) est heureuse d'annoncer qu'elle a finalisé l'arrangement précédemment annoncé", a annoncé la petite société pétrolière canadienne PetroMaroc dans un communiqué de presse du 21 décembre 2018.

Le terme "arrangement" mentionné signifie que la société Wolverine Energy and Infrastructure Inc., également du Canada, a acquis la totalité des actions ordinaires de PetroMaroc.

Western Sahara Resource Watch (WSRW) a contacté Wolverine le 9 décembre 2018 pour s'enquérir des projets de prise de contrôle. WSRW n'a pas reçu de réponse à ce courrier.

PetroMaroc détient une participation mineure dans le bloc pétrolier Zag, dans la partie nord du Sahara Occidental occupé. Wolverine, basé à Calgary, se présente comme une "société de géotechnique tout service" qui fournit "des services de consultation diversifiés en géologie et en ingénierie aux sociétés en amont et intermédiaires de l'industrie du pétrole et du gaz, de la pétrochimie et des mines". Aucune information n'est encore disponible concernant la prise de contrôle sur le site Web de Wolverine.

WSRW a publié sur cette acquisition le 30 novembre 2018.

PetroMaroc a systématiquement localisé la licence au "Maroc", ce qui est inexact. En 2011, PetroMaroc (ou «Longreach» comme il s'appelait à l'époque) et l'opérateur San Leon ont induit en erreur une société britannique de services sismiques, Spectrum, pour qu'elle entreprenne l'analyse des données du bloc.

"Nous ne voulons pas être impliqués au Sahara Occidental. Je n'ai aucune difficulté à dire, rétrospectivement, qu'il aurait été une mauvaise idée de prendre cette mission", a déclaré le PDG de la société, soulignant que ses collègues n'avaient pas su que l'accord portait sur des données provenant de territoires occupés. D'autres entreprises ont été leurrées par les fausses promesses de 'auters petits opérateur, pour des licences marocaines situées en dehors des frontières internationales du Maroc.

Une plainte contre l'opération de San Leon à Zag a été déposée en 2018 auprès du point de contact national de l'OCDE en Irlande pour violation des Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales, l'entreprise n'ayant pas obtenu le consentement des Sahraouis.

San Leon et PetroMaroc se sont disputés au cours des dernières années avec le gouvernement marocain à propos du manque de progrès dans l'exploration de leur bloc.

Le secrétariat de l'ONU avait déjà indiqué en 2002 que la légalité de toute exploration pétrolière au Sahara Occidental était conditionnée au consentement préalable du peuple du territoire. Ni PetroMaroc ni l'opérateur San Leon n'ont fait de tels efforts.



Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..



    

Haut de page
Actualités:

31.05 - 2020 / 31.05 - 2020La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon
31.05 - 2020 / 31.05 - 2020Le géant autrichien dit non au commerce avec le Sahara Occidental
14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi