Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
green_glacier_01.02.2019_610.jpg

Le navire norvégien qui a viré à 180 degrés à son arrivée dans les eaux sud-africaines avec des poissons du Sahara Occidental occupé a passé les deux derniers jours à décharger sa cargaison dans le port d’Abidjan. Une demande internationale de détention du navire a été envoyée aux États africains.
Mis à jour le: 04.02 - 2019 22:38Imprimez cette page    
En haut : le Green Glacier est arrivé au port d’Abidjan deux semaines après avoir quitté le port voisin de Tema. Illustration: Marinetraffic.com

Western Sahara Resource Watch (WSRW) sait que le gouvernement sud-africain a demandé aux gouvernements voisins d'arrêter le navire Green Glacier s'il entrait dans leurs eaux.

La demande a été envoyée le 25 janvier. Le navire contenait une cargaison controversée, constituée de poissons capturés illégalement par des chalutiers russes dans les eaux du Sahara Occidental occupé. WSRW a suivi la route du navire depuis la prise de la cargaison au cours de la semaine du nouvel an.

Le 23 janvier, alors que le navire était sur le point d'arriver à sa destination finale, Le Cap, WSRW a demandé aux autorités portuaires locales d'intervenir. WSRW a reçu des information confirmant que le gouvernement sud-africain était prêt à le faire.

Cependant, après avoir attendu quelques heures sur le seuil de la juridiction maritime sud-africaine, la compagnie de transport maritime Green Reefers a ordonné à son navire de faire demi-tour, renvoyant son navire à pleine vitesse vers le nord pour Abidjan, la zone même d'où il était parti semaine plus tôt.

WSRW ignore toujours ce qui a finalement poussé le navire Green Reefers à abandonner sa mission à la dernière minute. L'affaire avait attiré l'attention des médias locaux en Afrique du Sud.

Lisez aussi ces articles sur WSRW :
23 janvier 2019 - Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions
25 janvier 2019 - Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines

Green Glacier est arrivé à Abidjan le 1er février, 15 jours après avoir quitté un port du pays voisin, le Ghana, situé à seulement quelques heures de route.

Le risque juridique pour les entreprises d'être impliquées dans le pillage illégal du Sahara Occidental a considérablement augmenté suite aux décisions de la Cour de justice de l'UE en 2016-2018. La cour a déclaré que les accords couvrant le Sahara Occidental ne peuvent s'appliquer que s'ils ont obtenu le consentement du peuple sahraoui. Cette décision s'est traduite par la rétention sud-africaine de la cargaison à bord du navire NM Cherry Blossom, un vraquier immobilisé à Port Elizabeth (Afrique du Sud) pendant 370 jours.

green_glacier_609.jpg



    

Haut de page
Actualités:

14.05 - 2020 / 14.05 - 2020L'Allemagne dément un crédit à l'OCP pour le Sahara Occidental
11.05 - 2020 / 11.05 - 2020HeidelbergCement se développe au Sahara Occidental occupé
10.05 - 2020 / 10.05 - 2020Equinor n'exportera plus de gaz vers le Sahara Occidental occupé
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les importateurs kiwi ignorent leur gouvernement sur le Sahara
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Le service du Bundestag analyse la politique marocaine de colonisation
09.05 - 2020 / 09.05 - 2020Les camions Caterpillar transportent des minéraux du conflit
04.05 - 2020 / 04.05 - 2020Premier bilan des importations de gaz au Sahara Occidental occupé
18.04 - 2020 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Des consultants en énergie du Portugal cancres en géographie
13.04 - 2020 / 30.03 - 2020L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé
13.04 - 2020 / 13.04 - 2020Qu'est-ce que Continental négocie avec l'OCP ?
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020La Commission de l'UE recule sur l'étiquetage des produits du Sahara
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Des organisations allemandes condamnent le convoyeur de Continental
23.03 - 2020 / 23.03 - 2020Le Parlement européen prêt à atterrir à l'aveuglette
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Brexit GB risque de copier les erreurs de l'UE sur le Sahara
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées
08.03 - 2020 / 08.03 - 2020Le Polisario en justice contre le fonds de pension Kiwi
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Pourquoi cette déclaration de l'UE continue à disparaître ?
24.02 - 2020 / 24.02 - 2020Confirmation: les produits du Sahara Occidental à étiqueter comme tels
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Retournement spectaculaire de la CE sur l'étiquetage du Sahara
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020Appel d'offres du Maroc pour du solaire en territoire occupé
12.02 - 2020 / 12.02 - 2020AG Siemens : toujours pas de réponses sur le Sahara Occidental
09.02 - 2020 / 09.02 - 2020CE : les produits du Sahara Occidental sont à étiqueter comme tels
26.01 - 2020 / 26.01 - 2020Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Continental négocie le renouvellement du contrat avec l'OCP
19.01 - 2020 / 19.01 - 2020Fugro est de retour au Sahara Occidental occupé




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls : affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Ce n'est pas aisé de suivre toutes les procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des cinq différentes affaires portées devant la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2019
WSRW.org Archives 2018
WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi