Une carte dérange les eurodéputés : exit la propagande marocaine
Article image
Les cartes d'une exposition de propagande marocaine sur les infrastructures énergétiques ont été retirées peu après leur accrochage au Parlement européen.
Publié 28 octobre 2016


L'agence du gouvernement marocain pour l'énergie solaire (MASEN) a ouvert le 17 octobre une exposition au Parlement européen. Le coup de pub contenait plusieurs graphiques de projets renouvelables au Maroc.

Cependant, étaient aussi exposées deux grandes cartes qui représentaient le Sahara Occidental comme faisant partie du Maroc. Ni l'UE ni aucun Etat membre de l'UE ne reconnaît le Sahara Occidental comme partie du territoire marocain. Les revendications du Maroc ont été rejetées par la Cour internationale de Justice et par l'ONU.

Par conséquent, un certain nombre de députés européens, informés du conflit, ont demandé au secrétariat du Parlement d'intervenir.

Ainsi, dès le 19 octobre, les cartes controversées ont été descendues. L'exposition était initialement prévue pour toute une semaine dans le bâtiment PHS du parlement. Elle a été louée à un eurodéputé français qui soutient les revendications marocaines.

Le Maroc est bientôt à COP22, du 7 au 18 novembre, et profitera de l'occasion pour diffuser sa propagande concernant ses projets dans le territoire occupé.

Le jeudi, quelqu'un avait placé un grand drapeau marocain sur l'endroit où se trouvaient les cartes.

propaganda_b_400.jpg

propaganda_a_400.jpg

masen_400.jpg

Des cartes similaires ont été présentées dans une exposition Masen à Abu Dhabi au début de cette année. Les images ci-dessous ont été prises le 3 avril 2016.

abu_dhabi_masen_03.04.2016_b_400.jpg

abu_dhabi_masen_03.04.2016_400.jpg
Actualités

Énergie verte mais sale sur terres occupées

Comment peut-il être mauvais de développer les énergies renouvelables, dans un monde qui a désespérément besoin d'une transition verte ? Au Sahara Occidental, les problèmes sont nombreux.

21 juillet 2020

La Banque mondiale en désaccord avec l'ONU sur le Sahara Occidental

La Banque mondiale semble aider le Maroc à promouvoir des projets d'énergie renouvelable au Sahara Occidental occupé, en ne faisant pas de distinction entre le territoire du Maroc et le territoire non autonome.

Lire aussi : la Banque mondiale a supprimé les cartes erronées

31 mai 2020

La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées

La Banque mondiale a supprimé des cartes erronées du Maroc qui incluaient le territoire non autonome du Sahara Occidental.

Voir aussi : La Banque mondiale en désaccord avec l'ONU sur le Sahara Occidental.

31 mai 2020

Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie

Une étude de cas sur les réformes politiques du Maroc concernant les énergies renouvelables par une agence des Nations Unies ignore complètement qu'une part importante de la production planifiée du Maroc proviendra du Sahara Occidental occupé, car elle ne parvient même pas à distinguer les deux territoires.
15 avril 2018