Le navire fuyard des Green Reefer est arrivé à Abidjan
Article image
Le navire norvégien qui a viré à 180 degrés à son arrivée dans les eaux sud-africaines avec des poissons du Sahara Occidental occupé a passé les deux derniers jours à décharger sa cargaison dans le port d’Abidjan. Une demande internationale de détention du navire a été envoyée aux États africains.
Publié 04 février 2019


En haut : le Green Glacier est arrivé au port d’Abidjan deux semaines après avoir quitté le port voisin de Tema. Illustration: Marinetraffic.com

Western Sahara Resource Watch (WSRW) sait que le gouvernement sud-africain a demandé aux gouvernements voisins d'arrêter le navire Green Glacier s'il entrait dans leurs eaux.

La demande a été envoyée le 25 janvier. Le navire contenait une cargaison controversée, constituée de poissons capturés illégalement par des chalutiers russes dans les eaux du Sahara Occidental occupé. WSRW a suivi la route du navire depuis la prise de la cargaison au cours de la semaine du nouvel an.

Le 23 janvier, alors que le navire était sur le point d'arriver à sa destination finale, Le Cap, WSRW a demandé aux autorités portuaires locales d'intervenir. WSRW a reçu des information confirmant que le gouvernement sud-africain était prêt à le faire.

Cependant, après avoir attendu quelques heures sur le seuil de la juridiction maritime sud-africaine, la compagnie de transport maritime Green Reefers a ordonné à son navire de faire demi-tour, renvoyant son navire à pleine vitesse vers le nord pour Abidjan, la zone même d'où il était parti semaine plus tôt.

WSRW ignore toujours ce qui a finalement poussé le navire Green Reefers à abandonner sa mission à la dernière minute. L'affaire avait attiré l'attention des médias locaux en Afrique du Sud.

Lisez aussi ces articles sur WSRW :
23 janvier 2019 - Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions
25 janvier 2019 - Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines

Green Glacier est arrivé à Abidjan le 1er février, 15 jours après avoir quitté un port du pays voisin, le Ghana, situé à seulement quelques heures de route.

Le risque juridique pour les entreprises d'être impliquées dans le pillage illégal du Sahara Occidental a considérablement augmenté suite aux décisions de la Cour de justice de l'UE en 2016-2018. La cour a déclaré que les accords couvrant le Sahara Occidental ne peuvent s'appliquer que s'ils ont obtenu le consentement du peuple sahraoui. Cette décision s'est traduite par la rétention sud-africaine de la cargaison à bord du navire NM Cherry Blossom, un vraquier immobilisé à Port Elizabeth (Afrique du Sud) pendant 370 jours.

green_glacier_609.jpg
Actualités

Le navire des Green Reefer fuit les eaux sud-africaines

Quelques heures seulement après l'arrivée au Cap du Green Glacier avec une cargaison probable de poisson congelé en provenance du Sahara Occidental, le navire frigo a commencé son voyage d'une semaine pour retourner en Afrique de l'Ouest sans rien déchargé de sa cargaison controversée.

25 janvier 2019

Un bateau frigo norvégien navigue dans la tanière des lions

Un navire norvégien transportant probablement du poisson congelé du Sahara Occidental occupé évolue en terrain glissant. Dans trois jours, le Green Glacier entrera dans les eaux sud-africaines - la juridiction qui a arrêté une cargaison volée au Sahara Occidental en 2017.
 

23 janvier 2019

L'Afrique principal importateur de poisson sahraoui congelé

Western Sahara Resource Watch présente pour la première fois un aperçu du transport de poissons congelés en provenance du Sahara Occidental occupé. Presque la totalité arrive dans les ports ouest-africains.

13 avril 2020

Flagrant délit norvégien de fret illégal de pêche

Conseil norvégien pour l'Afrique: Quand le Conseil norvégien pour l'Afrique s'est rendue au Sahara Occidental occupé entre Noël et Nouvel An, nous avons photographié un cargo qui plus tard s'est avéré être norvégien. La compagnie maritime Atlantic RTI a confirmé le transport de poissons et a dit désapprouver l’utilisation de leur navire dans la zone occupée.

13 mars 2009